Récit du voyage au Mexique Galerie photos Mexique Cartes du Mexique Le Mexique des indiens Liens
Visite en musique ? Livre d'or Moteur de recherche Contact Guide de voyage ouest américain
Récit du voyage au Mexique
Cartes du Mexique
L'ouest américain
Quelques liens
Le Mexique des indiens
Contact
Visite en musique ?
Galerie photos
Livre d'or
Moteur de recherche
Vous êtes ici > Accueil > Accueil indiens > Indiens d'aujourd'hui, les Nahuas

Nahuas

Indiens Aztèques des régions centrales et orientales du Mexique.

Les Nahuas, dont le nombre s'élevait à 1 197 328 au recensement mexicain de 1990, représentent près de 23% de la population du Mexique, soit le groupe indien le plus important du pays. Bien que d'une manière générale, les Nahuas utilisent le nom de Mexicano lorsqu'ils parlent d'eux-mêmes ou de leur langue, c'est le mot Nahua qui est habituellement employé pour désigner ce peuple et sa culture. Le terme nahuatl (bon langage) s'applique à leur langue.

Le nahuatl appartient à la famille uto-aztèque, qui comprend également beaucoup d'autres langues indigènes parlées en Amérique du Nord. Le nahuatl et les traditions culturelles nahuas sont très répandus dans les états mexicains de Puebla, Veracruz, Tlaxcala, et dans certaines régions des états d'Hidalgo, de San Luis Potosi, Morelos et Guerrero. On trouve, en outre, des peuplements nahuas plus dispersés dans l'état de Mexico, notamment dans les contreforts de la chaïne volcanique qui borde la plaine de Mexico, particulièrement riche en population. D'autres peuples, connus sous le nom de Pipiles, parlent également le nahuatl ; ces derniers vivent en communautés éparses au Guatemala, au Salvador et au Honduras. Les Pipiles se sont massivement intégrés aux cultures dominantes de ces pays, mais les toponymes nahuatl sont encore assez répandus dans les régions qu'ils ont habitées au cours des siècles.

Nahua

De nos jours, la plupart des Nahuas sont installés en marge des terres autrefois occupées par les grands états nahuas de l'époque précolombienne. Ils sont généralement regroupés en communautés rurales et vivent de cultures traditionnelles, notamment celles du maïs, des haricots, des piments, des courges, et de divers fruits. Certains pratiquent également des cultures de rapport telles que le café et la canne à sucre, ou élèvent des bovins ou des ovins. D'autres travaillent comme ouvriers agricoles, dans des entreprises de construction, ou comme domestiques. Il existe également un artisanat nahua, qui produit du papier fait à partir d'écorce de figuier et des vêtements tissés sur les fameux métiers traditionnels que le tisserand s'attache à la taille. Des négociants nahuas diffusent les différents produits fabriqués dans leurs communautés par le biais de systèmes de commercialisation régionaux.

La vie sociale des Nahuas est, en principe, centrée sur le noyau familial. Les jeunes époux vivent chez les parents du marié pendant quelques années avant de fonder, en toute indépendance, leur propre foyer. Il est fréquent que les Nahuas assument tout au long de leur vie des responsabilités envers les enfants de leurs amis proches avec lesquels ils instaurent une relation de parrainage nommée compadrazgo (paternité ou maternité conjointe). En général, le compadrazgo est officiellement institué à l'occasion d'une cérémonie importante, telle que le baptême ou la confirmation.

Les grandes villes nahuas comptent un certain nombre de familles mestizo, c'est-à-dire des familles d'ascendance à la fois nahua et européenne. Ces mestizo tiennent souvent les rênes de la vie politique. En revanche, dans les communautés plus réduites, les leaders politiques sont généralement choisis parmi ceux qui ont servi le bien commun dans la hiérarchie civile et religieuse. Cette organisation permet à des individus de grimper dans l'échelle des fonctions politiques et des charges religieuses non rémunérées. Certains de ces postes, notamment les charges religieuses qui impliquent le patronage de saints, peuvent s'avérer extrêmement coûteux pour les personnes qui les occupent. Les " sponsors " doivent, en effet, veiller à ce que les rites associés au saint soient correctement observés. Ils sont chargés de financer les festivités qui ont lieu le jour de la cérémonie, en fournissant nourriture et boisson en abondance et en payant les musiciens et les feux d'artifice.

Nahua

Les croyances religieuses des Nahuas sont un mélange de traditions indigènes et de doctrines véhiculées par l'église catholique romaine. Cet amalgame s'exprime notamment dans l'association du Soleil avec Jésus Christ et de la Lune avec la Vierge Marie. Les Nahuas possèdent une mythologie particulièrement riche qui décrit la création de l'Univers, explique les relations entre les êtres humains et les différentes créatures naturelles et surnaturelles, et fournit un code moral très détaillé. Dans certaines régions, les chamans et les devins jouent un rôle de médiateur entre les hommes et les mondes surnaturels. Même si peu de communautés ont un prêtre catholique permanent, la majeure partie possède, en général, une église ou une chapelle. Depuis les années soixante-dix, de nombreux Nahuas se sont convertis au protestantisme, alternative séduisante au catholicisme qui, sur un plan ethnique, demeure associé aux mestizos.