Récit du voyage au Mexique Galerie photos Mexique Cartes du Mexique Le Mexique des indiens Liens
Visite en musique ? Livre d'or Moteur de recherche Contact Guide de voyage ouest américain
Récit du voyage au Mexique
Cartes du Mexique
L'ouest américain
Quelques liens
Le Mexique des indiens
Contact
Visite en musique ?
Galerie photos
Livre d'or
Moteur de recherche
Vous êtes ici > Accueil > Accueil indiens > Hernan Cortés(1485-1547), conquistador espagnol, conquérant de l'Empire aztèque du Mexique

Hernan Cortés

Cortés, Hernán (1485-1547), conquistador espagnol, conquérant de l'Empire aztèque du Mexique.

Cortes

Un hidalgo sans fortune

Né à Medellin (Estrémadure) dans une famille de la noblesse pauvre, Cortés entreprend des études d'humanités et de droit à l'université de Salamanque. En 1501 toutefois, il décide de partir vers le Nouveau Monde : il s'installe à Saint-Domingue au printemps 1504. Il épouse Catalina Xuarez de Granada en 1509 et mène la vie des colons ; il reçoit une encomienda, soit un « lot » d'indigènes et de terres que ces derniers cultivent pour lui. En 1511, Cortés se joint à Diego Velázquez pour conquérir Cuba et devient alcade (maire) de Santiago de Cuba. En 1518, il persuade Velázquez, alors gouverneur de Cuba, de le nommer commandant d'une expédition au Mexique, terre découverte l'année précédente par Francisco Fernández de Córdoba, puis explorée par Juan de Grijalva.

A la conquete du Mexique

Le 19 février 1519, malgré l'annulation de sa mission par Velázquez, celui-ci redoute une possible rébellion de Cortés, une fois débarqué, contre son autorité, Cortés quitte Cuba à la tête de 608 hommes, 14 chevaux et 10 pièces d'artillerie. En mars 1519, il atteint le Mexique au Yucatan et investit la ville de Tabasco, dont les habitants signalent aux Espagnols l'existence de l'Empire aztèque et de son empereur Moctezuma II. Soucieux de respecter, au fil de sa conquête du Mexique, une stricte égalité raciale entre Espagnols et Amérindiens, Cortés prend pour maïtresse une Indienne, Malinche (baptisée Dona Marina et anoblie), qui devient l'interprète et la conseillère des Espagnols. Ceux-ci fondent un port, La Villa Rica de la Vera Cruz (Veracruz), au nord de San Juan. Cortés décide, par la suite, de ne plus reconnaïtre que l'autorité de la Couronne espagnole, au détriment du pouvoir de Velázquez, et fait détruire ses navires afin d'éviter toute « fuite » d'informations vers Cuba.

La destruction de l'empire Aztèque:

En dépit des avertissements et des mises en garde de Moctezuma II, qui voit en Cortés une réincarnation du Serpent à plumes (ou Quetzalcoatl), celui-ci entreprend la conquête de l'intérieur du pays. Il domine les Tlaxcalans puis, s'apercevant que de nombreux peuples mexicains souhaitent s'émanciper du joug aztèque, choisit de s'allier avec eux. Ensemble, ils entrent dans Tenochtitlan le 8 novembre 1519; Cortés est alors considéré comme un dieu et reçu avec les honneurs dignes d'un tel rang. Moctezuma jure fidélité à Charles Quint et offre de l'or et des bijoux à Cortés, qui le fait néanmoins arrêter afin d'éviter tout risque de révolte.

En avril 1520, averti de l'arrivée de Pánfilo de Narvaez, qui conduit une expédition «parallèle» envoyée par Velázquez, Cortés laisse deux cents hommes, placés sous la direction de l'un de ses lieutenants, Pedro de Alvarado, pour garder Tenochtitlan et se précipite vers la côte. Il y capture Panfilo de Narvaez et persuade la majorité des Espagnols de rejoindre son armée.

Toutefois, la brutalité d'Alvarado dans la capitale incite les Aztèques à la révolte : une insurrection généralisée contre les Espagnols et contre leur empereur, Moctezuma, est ainsi en préparation lors du retour de Cortés dans la ville. Finalement autorisés à y entrer et à rejoindre Alvarado, les Espagnols sont immédiatement encerclés et attaqués. à la demande de Cortés, Moctezuma s'adresse aux Aztèques afin de calmer la révolte ; l'empereur est lapidé et meurt trois jours plus tard. Dans la nuit du 30 juin 1520, la Noche triste ou «nuit trist », les Espagnols et leurs alliés sont chassés par les guerriers aztèques conduits par le neveu de Moctezuma, Cuauthémoc. Le 7 juillet 1520, après avoir défait une armée aztèque, Cortés atteint Tlaxcala où, pendant l'été, il se réorganise avec des renforts venus de Veracruz. Cortés parvient à repartir pour la capitale ; le 13 août 1521, après un siège de trois mois, la ville est prise et Cuauthémoc, le nouvel empereur, capturé et emprisonné.

Cortès homme d'état

Cortés décide alors de raser les restes de Tenochtitlan et entreprend de reconstruire Mexico sur des modèles architecturaux de type occidental. L'affluence des colons arrivés d'Espagne fait rapidement de Mexico la principale ville « européenne » d'Amérique. Cortés est nommé gouverneur et capitaine général de la Nouvelle-Espagne en 1523. Il conduit une expédition au Honduras de 1524 à 1526 contre l'un de ses lieutenants révoltés et, parallèlement, fait assassiner dans sa prison l'empereur Cuauthémoc.

Craignant son ambition, la cour espagnole envoie des chargés de mission au Mexique enquêter sur ses actions. En 1527, une audiencia (audience) est créée, chargée d'administrer la colonie et, en 1528, Cortés se voit dessaisi de son gouvernement et reçoit l'ordre de retourner en Espagne. Il fait alors appel au roi ; s'il est effectivement comblé d'honneur, devenant notamment marquis de la vallée d'Oaxaca dans le Nouveau Monde et conservant ses fonctions de capitaine général, il n'est cependant pas réinvesti en tant que gouverneur du Mexique. Il se remarie avec la fille du comte d'Aguilar et retourne au Mexique en 1530, où ses activités sont désormais placées sous une surveillance constante, ses propriétés en partie confisquées et ses droits bafoués. Enfin, en 1535, l'administration du Mexique, désormais érigé en vice-royauté, ne lui est pas confiée, témoignage supplémentaire de la défiance de la cour d'Espagne à son égard.

Disgrace et veillesse

En 1536, Cortés s'implique à nouveau dans diverses explorations : il découvre la presqu'ïle du golfe de Californie et explore la côte pacifique du Mexique. En 1539, Francisco Vásquez de Coronado parvient à s'assurer le droit de rechercher les sept villes de Cíbola ; profondément indigné, Cortés retourne en Espagne pour plaider sa cause, mais ne peut obtenir aucune aide substantielle pour rentrer dans ses droits ou ses biens. Il sert alors comme volontaire lors de l'expédition malheureuse contre les pirates d'Alger en 1541 (voir piraterie), perd une grande partie des restes de sa fortune et fait naufrage. Toujours négligé par la Cour, il se retire sur son domaine de Castilleja de la Cuenta près de Séville où il meurt le 2 décembre 1547 à l'âge de 62 ans.

Cortes