Récit du voyage au Mexique Galerie photos Mexique Cartes du Mexique Le Mexique des indiens Liens
Visite en musique ? Livre d'or Moteur de recherche Contact Guide de voyage ouest américain
Récit du voyage au Mexique
Cartes du Mexique
L'ouest américain
Quelques liens
Le Mexique des indiens
Contact
Visite en musique ?
Galerie photos
Livre d'or
Moteur de recherche
Vous êtes ici > Accueil > Accueil indiens > Sites archéologiques du Mexique : Chichen Itza

Chichen Itza

Chichén Itza, une des principales cités mayas, site archéologique aujourd'hui situé à 30 km au sud-ouest de Valladolid au Mexique, dans le nord de la péninsule du Yucatán. Le nom signifie « bouche des puits d'Itzá ». Il se réfère à la tribu maya des Itzá qui y vivait et aux deux puits naturels qui alimentaient la ville en eau et autour desquels était centrée la vie religieuse et culturelle. Chichén Itzá fut fondée au début du VIe siècle apr. J.-C. et abandonnée vers 670. Reconstruite par les Itzá à leur retour dans la région, elle devint l'une des plus importantes cités du nord du Yucatán et un centre majeur de la culture maya. Au Xe siècle, la ville fut conquise par les Toltèques, des envahisseurs originaires du nord du Mexique, qui participèrent à l'essor de la ville. Elle fut désertée plus d'un siècle avant l'arrivée des Espagnols, sans causes connues.

Le principal ensemble de ruines couvre environ 3 km2. Les temples se présentent comme des pyramides à degrés auxquelles on accède par de larges escaliers. Ils abritent de nombreuses chambres voûtées dont les murs sont recouverts de figures sculptées et d'inscriptions hiéroglyphiques ou de peintures brillamment colorées présentant certaines ressemblances avec l'écriture pictographique aztèque.

Chaque structure principale se vit attribuer un nom, par exemple le jeu de balle où se déroulaient des jeux symboliques religieux. Cet édifice est formé de deux murs parallèles de 83 m de long et 9 m d'épaisseur, situés à 36 m l'un de l'autre. Un anneau en pierre sculpté figurant deux serpents enlacés fait saillie sur chaque mur à 7 m du sol. Pendant les cérémonies, les joueurs devaient parvenir à envoyer la balle dans les anneaux.

El Castillo, un grand temple bâti sur un tertre pyramidal de 5 000 m2 s'élevant à une hauteur de 30 m fait également partie des ruines majeures. Sur chacune de ses quatre faces, un escalier mène au temple de Kukulcàn, perché au sommet de l'édifice. Le couvent des femmes (Casa de las Monjas), le puits sacré, le temple des Guerriers et le Caracol (l'« escargot »), une tour ronde qui devait servir d'observatoire astronomique, comptent aussi parmi les ruines les plus remarquables de ce site.

Chichen Itza