Mot de passe oublié ?

Déjà 4059 Coyotos !

Guide de voyage Usa

Récit de voyage Californie, Nevada, Arizona et Utah 2012

Californie, Nevada, Arizona et Utah 2012

01 mars 2012

Nous voilà partis Le shuttle nous attend en bas de la maison et en route pour CDG vol Air France.

Nous sommes surclassés en affaire (quel bonheur !).

Direction Los Angelès arrivée vers 13 heures 30.

Sortis de l'aéroport à 14h30 heures, soit 1 heure plus tôt que prévu.

Pour cette première demi journée, j'avais réservé de Paris, un tour de ville privé avec LA Travel tour, nous appelons le chauffeur qui vient nous chercher à l'aéroport plus tôt que prévu.

Grande visite de Los Angelès passage par Hollywood, le Chinese Theater via Hollywood boulevard et le Walk of Fame, Beverly hills et Rodeo drive, farmers market and the Grove).

Arrivés à l'hôtel : surprise, notre chauffeur se trompe d'hôtel ( il existe 2 holiday inn à LAX ) et nous sommes obligés d'appeler le shuttle de l'hôtel pour arriver enfin dans notre chambre.

La classe affaire nous a permis de nous reposer suffisamment pour profiter de cette visite de 4 heures, nous sommes quand même fatigués et nous couchons tôt : ce n'est que le début du voyage.

02 mars 2012

Nous allons à pied à l'agence Hertz qui se situe à 5 minutes de l'hôtel où nous prenons possession de notre très jolie Camaro rouge décapotable.

Départ vers 10 heures 30 pour San Diego. Nous évitons, en partant tard, les bouchons.

Nous choisissons de faire la route tranquillement et prenons la Old Pacific Highway évitant ainsi les interstates tant que cela est possible.

Notre premier arrêt se fait sur Balboa Beach, premier contact avec le pacifique, et je ne résiste pas, malgré le vent froid, je vais mettre mes pieds dans l'eau.

La route est splendide et ne correspond absolument pas à ce que j'ai pu lire sur le trajet Los Angeles San Diego. Nous repartons en direction Oceanside Pier et sommes obligés de prendre l'interstate pour quelques kilomètres, la route Old Pacific Highway traverse en effet une base militaire.

Arrivés à Oceanside, balade sur le pier, photos, rencontre avec les pélicans et quelques allumés qui posent dans des tenues bizarres.

Nous poursuivons en traversant le Pine state park, direction old town of San Diego : village historique ressemblant plus à un village Disney qu'à autre chose : petite déception mais nous y trouvons une casquette salutaire pour les coups de soleil (joue droite) de mon mari : décapotable oblige !!!, ainsi que deux scorpions en peluche à offrir.

Nous prenons alors la direction de Cabrillo national monument : malgré le GPS, nous avons bien du mal à y parvenir. En effet ce monument se trouve au sein d'une base militaire et toutes les routes alentours sont interdites : beaucoup de demi tours … enfin une barrière reste ouverte à notre approche et nous parvenons au site, 30 minutes avant la fermeture. Nos efforts sont récompensés par la vue splendide de la baie de San Diego, à comparer à celle que l'on a du phare du cap d'Antibes sur la baie des anges.

Enfin, après cette longue journée nous arrivons à Shelter Island. L'accueil à l'hôtel (Bay club) est rapide et convivial. Nous découvrons notre chambre avec balcon (pour nous fumeurs, les balcons sont très appréciés) surplombant la marina : nous avons presque envie de nous y arrêter un peu plus longtemps que la seule nuit prévue.

Le diner, pris à l'hôtel, est bon, et nous nous couchons tôt comme il sera fait tout le long du voyage.

03 mars 2012

Réveil matinal et départ vers Wellton après avoir fait le tour de l'hôtel et de la piscine et quelques regrets.

Nous passons par la Mission San Diego de Acala : très jolie havre de paix, avec beaucoup d'explications facilement lisibles.

Nous repartons par l'Interstate 8 avec l'idée que la route sera ennuyeuse. En réalité nous allons traverser un désert évoquant en beaucoup plus immense celui des Agriates en Corse. La température baissera jusqu'à 7 degrés Celsius en altitude

Nous longeons ensuite, par le sud, Imperial dunes sand où nous espérons pouvoir se balader, mais ce site semble uniquement voué au plaisir des quads et des californiens en villégiature le week end.

Nous ne restons pas et reprenons notre route vers Yuma, quand tout à coup (il fait chaud, le soleil tape) Y. me dit avoir vu une pyramide !!!

Demi tour, pour me persuader qu'il ne s'agit pas d'hallucination, nous voilà devant une pancarte, indiquant que nous sommes au centre du monde à l'entrée de la ville de la félicité. Nous voyons, en effet, une petite pyramide blanche, érigée au sein de quelques bâtisses et sculptures. J'ai l'impression d'être à l'entrée d'une secte et renonce à m'approcher plus. Le soir nous découvrirons grâce à internet qu'il s'agit là d'une « ville » créée de toute pièce par un américain et je conseille d'aller voir sur http://www.felicity.us

Enfin nous arrivons à Yuma, la prison, que nous visitons durant 1 heure environ. Le bâtiment et les indications sont intéressantes, sans pour autant que l'on comprenne bien le mélange au sein du musée, de l'histoire de cette prison et de l'histoire du cinéma…

Sortis de prison, nous nous dirigeons vers l'ultime étape de la journée et arrivons à Wellton au Microtel Inn vers 16 heures (décalage horaire d'1 heure à San Diego).

L'hôtel moyen, jouxte un golf, nous sommes pourtant au milieu de nulle part dans le désert. On nous indique un bar Grill pour dîner, c'est d'ailleurs le seul restaurant ouvert. Ambiance néon américain, moto Bikers, et grand comptoir, nous préférons rester dans notre coin, assis à une table et sommes surpris de la diligence et de la gentillesse de nos hôtes, pour ne rien gâcher, vin et hamburger sont excellents.

04 mars 2012

Nous partons toujours vers 8H30 pour Tucson.

La route au début un peu monotone devient de plus en plus belle, les cactus en particulier les sagoras et Joshua trees prolifèrent.

Notre première étape est Arizona-Sonora Desert, nous nous arrêtons au visitors center, j'achète une casquette cette fois pour mes propres coups de soleil. Nous passons sur le musée mais empruntons la scenic drive qui va nous permettre en 1 heure environ et de multiples arrêts de profiter de ce désert de cactus géants.

L'étape suivante n'a plus rien à voir avec la route, ce sera le Pima Air & Space : il fait chaud dehors et froid dans les hangars. De vieux pilotes sont là pour surveiller, renseigner et raconter leurs histoires aux touristes intéressés, et se réchauffent près de parasols chauffants. Des centaines d'avions sont exposés, en particulier ceux de la deuxième guerre mondiale. Chaque avion porte un flashcode qui permet d'obtenir par internet tous les renseignements désirés (je limite l'utilisation du 3G à l'étranger et n'ai consulté les codes qu'une fois arrivés à l'hôtel en wifi)

Nous repartons et arrivons à l'hôtel Lodge on the Desert vers 15H30. Il fait encore chaud et nous allons directement à la piscine puis dans le jacuzzi, profiter de cette dernière chaude journée de notre voyage.

La chambre est superbe avec une cheminée et donne sur un petit patio privatif. Nous dinons au restaurant de l'hôtel de pâtes aux saint jacques exceptionnelles.

Dans la soirée, je décide de changer de route pour le lendemain. Après vérification, la route par Apache trail qui semble très belle, est encore plus longue que je ne l'avais prévue et je souhaite profiter de Sedona. Nous couperons directement pas l'Interstate passant d'un trajet de 7 heures environ à un trajet de 4 heures.

05 mars 2012

Nous partons donc tôt et arrivons sous un ciel assez couvert à Sedona vers 12H30. En premier lieu, nous nous rendons à l'office du tourisme où nous récupérons un plan de la scenic drive plutôt incomplet, puis nous allons au golf demander une score card pour mon Papa qui en fait collection. Malgré le manque de luminosité de ce début d'après midi, le rouge des roches et le vert des arbres et de l'herbe semblent avoir été recolorés comme dans un dessin animé. Ces contrastes sont vrais et époustouflants. Si l'on veut faire un rapprochement, nous sommes devant l'Esterel version grandiose. Je ne regrette pas mon changement de route, nous nous arrêtons à tous les points de vue de Sedona : Oak creek vista, Bell Rock, Holy Cross chapel et Upper red rock road.

Arrivés à l'hôtel : 0rchards inn of Sedona, vers 16h00, nous découvrons de notre chambre avec patio et vue, encore d'autres roches rouges visibles même de notre lit.

Village de Sedona, un peu décevant. Nous avons l'impression d'être dans une station de sports d'hiver avec ses boutiques à touristes. Nous rentrons donc rapidement à l'hôtel, pour profiter de la vue et du patio. C'est là, que je reçois un mail me demandant de remplir un questionnaire professionnel de 20 minutes et que je me bats avec le wifi pour le remplir enfin en 40 minutes. Nous dînons, bien, à l'Open Range grill and tavern : nachos, burger pour moi et ribs pour Y. plantureux.

06 mars 2012

Direction Monument Valley, sur la route nous sommes obligés de recapoter notre jolie voiture, flocons de neige obligent. La première heure de route se passe sous un ciel plombé avec une faible visibilité et sans rien nous dire, nous sommes désolés de nous rendre sur ce site magique dans ces conditions. Heureusement lors de la dernière partie de la route, le soleil se montre et nous redécapotons. Arrivés à l'embranchement qui nous mène au parc, je me dis que j'ai vraiment bien fait de réserver au View hôtel, seule possibilité pour rester toute l'après midi et le début de la matinée sur place. Nous entrons dans ce qui est donc notre hôtel à la recherche d'un visitors center afin de réserver un tour guidé. Le ranger ou plutôt la ranger nous indique le bureau des excursions à l'extérieur, nous choisissons un tour de 2h30 départ 1330h. Il semble en effet peu raisonnable de faire le circuit autrement qu'en 4x4 et de plus le tour de 2h30 nous emmène dans des lieux interdits aux touristes seuls.

Avant de partir, nous allons au desk, et on nous permet de rentrer dans notre chambre : installation et rendez vous avec notre guide Navajo.

Ce site est magique par ses paysages et magique par l'interprétation de ces lieux par les Navajos. Le vent se lève pendant la dernière heure de notre tour et nous subissons pour toute la fin d'après midi une tempête de sable rendant les paysages encore plus fantasmagoriques.

En fin d'après midi nous regagnons notre chambre toujours avec balcon et vue : sur les Mittens, et bonne surprise, le balcon est à l'abri du vent et donc du sable… Tout en profitant de la vue et du coucher de soleil, je finalise notre journée de demain.

Pour le diner, le restaurant de l'hôtel n'est vraiment pas à la hauteur ni de l'hôtel ni du site : un hamburger très moyen mais dont le rapport qualité prix est correct. De toutes les façons, nous n'avions aucune envie de sortir du parc.

07 mars 2012

Départ pour Page, peu de route en prévision, heureusement car nous avons beaucoup de difficulté à trouver le Horseshoe Bend. Une fois sur place, nous descendons pendant 20 minutes jusqu'au site où la rivière Colorado tourne autour du horseshoe comme une écharpe autour d'un cou. Il y a quelques touristes mais nous ne sommes pas plus d'une dizaine sur le chemin. Cette descente et plus encore la remontée nécessite de bonnes chaussures et de bonnes jambes. La qualification de randonnée facile ne concerne que les gens totalement valides et avec de bonnes chaussures

Après cet arrêt, direction Page, et le bureau d'Antilope Canyon tour où nous réservons pour 13h30, 1h30 de visite du Upper Antelope Canyon. Avant de rejoindre le groupe, nous passons à l'hôtel - Courtyard Marriott - où là aussi on nous autorise un chek in avancé et nous pouvons installer toutes nos affaires.

Upper Antelope Canyon tour : Le départ se fait avec un peu de retard dans deux trucks peu confortables où nous sommes extrêmement serrés. Nous sommes inquiets pour la suite. Arrivés sur le site, nous descendons de notre truck et miracle, pas d'autre véhicule ou touriste en vue, nous sommes donc douze pour le Upper Antelope Canyon. Notre guide souriante, nous accompagne, nous fait découvrir ce site exceptionnel en racontant un tas d'anecdotes, et aide les photographes amateurs en nous expliquant comment en particulier jouer avec la lumière. En sortant du canyon, on peut observer quelques graffitis gravés sur la pierre qui expliquent bien pourquoi, la visite de ce canyon est devenue interdite non accompagnée. Ce n'est qu'à la fin du tour que nous revoyons les autres groupes de touristes. L'organisation du tour est donc parfaite et le retour à Page dans des trucks très moyens ne pose plus aucun problème.

Direction l'aéroport de Page, j'avais réservé depuis Paris le survol du Lake Powell et de Bryce Canyon depuis Page avec Westwind Air Service. A notre arrivée à l'aéroport avec 1 heure d'avance, le pilote nous attend pour nous dire que malheureusement les conditions météo sont défavorables (tempête de neige sur Bryce Canyon) ne permettent pas le survol. Il nous propose donc soit d'annuler soit de survoler uniquement le lac Powell, ce que nous acceptons. Nous embarquons dans notre petit avion, seuls avec un pilote qui fut tout au long du voyage souriant et aimable. Ce vol effectué en milieu et fin d'après midi reste innoubliable, la lumière du soleil sur le lac .....

Arrivés à l'hôtel, lessive et choix du restaurant : Dam bar&grill (celui de l'hôtel, comme la piscine d'ailleurs, est fermé en mars).

08 MARS 2012

Après ces 3 dernières journées, nous nous demandons si le Grand Canyon sera à la hauteur…

Donc départ pour le Grand Canyon capoté car il fait froid. Pour nous rendre à notre hôtel en partant de Page, nous entrons directement dans le vif du sujet. En effet, nous passons par la scenic drive du Grand Canyon et ses multiples points de vue où bien sûr nous nous arrêtons à chaque fois. Donc lentement nous gagnons notre hôtel où nous arrivons vers 12H30. Best Western ne nous autorise pas un check in anticipé. Nous repartons direction l'héliport.

J'avais aussi réservé depuis la France le "G-Air Land Sunset Safari", soit 30 minutes d'hélicoptère sur le grand canyon et 3 heures de truck dans Kailab forest. L'accueil à l'héliport est peu convivial, les explications de sécurité à bord sont profuses et trop d'infos tuent l'info!!! Nous sommes obligés de rappeler à nos interlocuteurs que nous devons enchaîner avec le sunset Land tour et leur demander comment s'articule ces deux activités : à la fin du tour en hélicoptère, il faut reprendre sa voiture pour quelques minutes et nous rendre sur le parking du Mac Donald ! Mais le survol est grandiose, et la balade dans Kailab forest instructive et agréable avec un guide chauffeur qui explique avec passion la faune et la flore. Il nous fait faire plusieurs stops dans la forêt puis sur la scenic drive du Grand Canyon que nous aurons fait donc deux fois, une fois en fin de matinée et une fois au coucher de soleil et nous ne le regrettons pas ! Nous terminons par un tour dans Grand Canyon Village avec un arrêt devant le El Tovar hôtel.

Pour le dîner, nous optons pour le sport's bar de l'hôtel, installés près de la cheminée au bois pour une fois, nous dégustons des nachos et un hamburger pantagruéliques et excellents.

09 MARS 2012

Toujours capoté, il fait -5° C, direction Las Vegas.

En route, nous nous arrêtons à Kingman au musée historique de la Route 66. L'Historic Route 66 museum est une parfaite étape entre Grand Canyon et Las Végas. On y trouve des saynètes de la vie quotidienne reconstituées, des cartes et tout un tas d'anecdotes. Les écoles y emmènent régulièrement les enfants d'ailleurs, nous deux bus devant nous. Le personnel est très accueillant, et nous laisse entrer sans payer en nous prévenant que le musée est envahi d'enfants, plutôt sympathiques par ailleurs.

Puis nous stoppons au Hoover Dam où nous ne ferons que la balade sur le pont, ce qui nous apparaît suffisant.

 

Dernière étape avant Las Vegas, le Lake Mead, encore une scenic drive, et celle ci vaut aussi le détour même si on peut trouver un peu cher l'entrée (nous n'avions pas de pass). Le niveau du lac est très bas mais offre de très jolies couleurs. Il s'agit de la dernière halte de paix avant de rentrer dans Las Vegas.

Enfin Las Vegas ….la foule, le bruit, les bouchons…

Nous sommes vendredi, fin d'après midi et ce fut certainement notre seule mauvaise idée. Lieu de villegiature pour les Californiens, le strip est bondé de gens imbibés se promenant ou titubant avec dans la main un flacon de tequila d'1 litre et demi…

Le contraste est trop fort et malgré un hôtel et un personnel tout à fait efficace, nous décidons d'écourter notre séjour ici et d'annuler notre deuxième nuit. Nous n'avons même pas envie de visiter les casinos et autres attractions. Nous n'avons pas cherché de restaurant et sommes allés dîner chez Denny's !!!

10 MARS 2012

Descendus de notre chambre pour prendre le petit déjeuner à l'extérieur nous avons pu quand même voir Vegas un peu plus au calme.

Mais direction le Red Rock canyon et retrouvons nos paysages. Une route sinueuse dans le red rock canyon, des coureurs (ce jour là il y avait un marathon), des grimpeurs, des cyclistes, des roches rouges, un ciel bleu... même après avoir vu Sedona et ses red rocks, Monument Valley, le Lake Powell et le Grand Canyon : nous ne sommes pas déçus.

Puis comme nous avions prévu de faire quelques achats, nous nous rendons à l'ouverture (10h00) au North Outlet of Vegas. Pour un samedi matin, nous sommes quasiment seuls dans un ensemble à taille humaine. Nous trouvons ce que nous cherchons et remplissons à ras bord le coffre de notre cabriolet.

13h00 direction Barstow, qui sera notre dernière étape avant Los Angelès. Cette étape nous permet de prendre encore une fois et sur plusieurs kilomètres la route 66 ou ce qu'il en reste.

Notre hôtel motel est charmant, nous sommes vraiment en Amérique. Dîner mexicain copieux et raisonnable.

11 MARS 2012

Retour vers Los Angelès, le GPS devient encore plus indispensable et nous nous rendons au Getty Center. Très bel emplacement pour ce musée sur la colline. Architecture épurée dans un cadre de verdure exceptionnel avec de très beaux jardins.

Le parking est en bas de la colline et l'accès au musée se fait en tram. On pourrait n'y aller que pour le site, son architecture et ses jardins, mais il serait dommage de ne pas pénétrer et y regarder quelques tableaux. Nous choisissons d'aller voir quelques très belles toiles d'impressionistes français dont une cathédrale de Rouen de Monet exceptionnelle. Ensuite nous allons bader à Santa Monica puis à Venice beach.

De là nous nous rendons à Marina del Rey où nous admirons pélicans et lion de mer.

Il est trop tôt pour rejoindre notre hôtel et nous décidons d'aller à Manhattan Beach. Après de multiples détours et un passage involontaire dans l'aéroport, nous arrivons enfin dans ces ruelles fleuries et tranquilles qui descendent à la plage. Nos efforts sont récompensés.

C'est la fin du voyage, nous allons à l'hôtel, demain nous rendons notre jolie voiture et nous reprenons l'avion pour Paris avec un tas d'images dans la tête et l'envie de repartir.

Partager