Récit de voyage : Dirt road été 2019

Guide de voyage Ouest américain > Divers Usa > Publier votre récit voyage > Récit de voyage : Dirt road été 2019

Jour 1 Denver

Après un vol de 10 heures, et un passage en douane interminable, on récupère enfin la voiture. On peut choisir entre 3 SUV. Je mesure vite fait le débattement et on prend celui qui a le plus grand. On ne sera pas déçu de la voiture, une Hundai Tucson, qui va nous emmener bravement sur pas mal de dirt road.

Avion

En effet, cette année, Pablo, mon fils et moi-même on a prévu de faire pas mal de dirt road. Une dirt road, littéralement route sale en anglais, c'est une route non asphaltée, une piste quoi. Cela permet de sortir des sentiers battus, de voir des paysages exceptionnels et de vivre des minis aventures.

C'est crevés mais heureux qu'on se couche au motel après un premier burger.

Jour 2 Rocky Mountain National Park

Réveil ultra matinal. Cela parce que le gérant du motel est venu nous réveiller pour nous demander si on restait ou pas. Pensant qu'il était 11 heures, heure du check-out, je dis à Pablo : "Bon, on prend une douche record du monde et dans 15 minutes on est dehors". 15 minutes plus tard, on est douchés et je vais à la réception pour voir par rapport au check-out si nous devons payer un supplément. Je vois qu'il y a un quiproquo et qu'on ne se comprend pas. Et là, je regarde l'heure sur la pendule murale. Il est 7 heures du mat ! Voici le motel en question afin que vous ne viviez pas la même mésaventure : HomeTowne Studios Denver - Airport/Aurora

Bon, c'est pas grave, on est trop content d'être aux US !!!! Le road trip commence maintenant.

Le temps de faire quelques courses dont l'indispensable glacière (on va faire pas mal de camping) et on roule vers le Rocky Mountain National Park. Pas mal de bouchons pour sortir de Denver.

Supermarche americain

Comme on est au Colorado et que la vente et la consommation de cannabis est légale, on regarde si on ne voit pas une boutique sur le trajet.

Vers 11h, on n'est pas loin du Rocky Mountain et on s'arrête dans un endroit improbable ou il y a 3 bâtiments dont 2 fermés. On rentre dans celui ouvert et par le plus pur des hasards il s'agit d'un magasin qui vend du cannabis. Pablo, fait ses emplettes (je ne fume pas) et ressort avec quelques grammes de cannabis.

Canabis Colorado

Plus tard, au détour d'une route, on voit notre premier animal. Un renard, juste à 5 mètres de nous. Il chasse quelque chose dans le sol et on reste au moins 5 minutes à l'admirer.

Vers 13h, on fait une pause pique-nique en pleine nature face à un spectacle magnifique. Une harde de cerf à 200 mètres devant nous. C'est comme à la télé mais en mieux car on est dans la télé !

Rocky Mountain harde de cerfs

Après le déjeuner, on arrive au Rocky Mountain. Déception, car la route menant à Estes Peak est fermée pour cause de neige ! On est le 4 juin !

Ok, il nous en faut plus pour nous décourager ! Aller, on rebrousse chemin et après un bon détour, on arrive à Cheyenne dans le Wyomming. Cheyenne et une ville agréable. On déambule dans la ville et on finit dans un petit restaurant.

Cheyenne City

Jour 3 Cody

6h de route pour rallier Cody. Heureusement, la moitié sur Interstate. On s'arrête pour déjeuner dans un village au milieu de nulle part. J'adore ces endroits improbables qu'on ne voit que dans les films.

nulle part

On monte la tente pour la première fois dans un KOA (chaine de camping). Le soir, impossible de rater le rodéo de Cody. Ambiance américaine garantie ! 2h30 de spectacle avec à la fin le clou, rodéo sur des taureaux !

Jour 4 Yellowstone

Yellowstone est lunaire, martien ! C'est un parc immense (plus grand que la Corse) qui contient entre autres les deux tiers des Geysers de la planète. Il commence à pleuvoir. Pour voir des animaux en liberté, c'est ici qu'il faut être. On en voit beaucoup ! Des bisons et des biches bien sur mais aussi 4 ours et même un loup. Magique. En fin d'après midi, il pleut pas mal et c'est avec les cirés et les basquettes trempées que nous visitons Mammoth Hot Springs.

Mammoth Hot Springs

Puis, le soir, direction camping. On a du mal à faire sécher nos fringues et je m'endors la peur au ventre (alors que Pablo dort paisiblement) quand je comprends qu'un millimètre de toile me sépare de l'extérieur et donc des ours et que je me lève au moins 2 fois par nuit pour aller aux toilettes qui sont à 100 mètres de la tente !

Ours Yellowstone

Il faut comprendre une chose : On sait tous qu'il y a des ours dans les Pyrénées. Mais on ne les voit jamais. Lors de notre première journée au Yellowstone, on en avait déjà vu 4 ! Juste comme ça, en roulant, sans les chercher... Ca plus les nombreuses mises en garde concernant la sécurité des campeurs avec la bouffe et tous ce qui est odeur humaine (interdit de faire la vaisselle ou de se brosser les dents aux robinets extérieurs par exemple). Bref, j'ai mis du temps à m'endormir...

Finalement, heureux de vivre, nous nous sommes levés en un seul morceau !

Jour 5 Yellowstone

Après cette nuit mouvementée pour moi, nous reprenons la visite du Yellowstone. Ca caille bien mais heureusement il y a du soleil et il ne pleut plus. Les geysers, les piscines, les bassins, le grand Canyon du Yellowstone, que des paysages complétement lunaires avec toujours autant d'animaux. Le soir, les restaurants étant complet, on mange un misérable sandwich dans un des hôtels du parc. De la fenêtre, Pablo et moi sommes tout émerveillés car il y a des flocons de neige (on est début juin) ! Erreur ! Grave erreur !

Grand canyon Yellowstone

Il ne neige plus et on arrive tard au camping. On se couche fatigués mais heureux. On s'habitue vite au danger. Les ours ? Même pas peur ! Cette fois-ci, je m'endors vite. Comme d'habitude, je me lève pour un pipi nocturne. Les toilettes sont proches de la tente. Cool. Je sors et là, la claque ! Y'a dix centimètres de neige ! Tout est blanc ! Il fait 0°. Je suis en claquette dans la neige ! Je me recouche et là, c'est parti pour le psychotage. On va pas pouvoir redescendre la cote hyper raide qu'on a monté pour installer la tente sur notre emplacement. Les services du parc vont déneiger les campings en derniers. On va rester bloqué là 3 jours dans le froid, ça va foutre en l'air nos réservations et décaler notre road trip etc. Bref re nuit courte !

Le lendemain matin Pablo et moi démontons la tente en claquette dans la neige pour ne pas mouiller nos basquettes qu'on avait eu du mal à faire sécher la veille. On bat le record du monde de démontage de tente. On a les mains et les pieds gelés. Merci le chauffage de la voiture qui démarre sans problème. C'est parti pour l'extraction. Je ne sais pour quelle raison mais la fameuse pente n'est pas enneigée ni verglacée. Yes !

Neige à Yellowstone

Coup de bol, en sortant du camping, on discute avec un Américain qui nous apprend que toutes les issues du parc sont fermées sauf West Yellowstone. Cette rencontre va nous éviter bien des kilomètres inutiles. On avait prévu de redescendre par le sud du parc puis par le Grand Teton. On ne peut pas lutter contre la nature. Du coup direction West Yellowstone (ou on savourera notre hamburger à la viande de bison) et une incursion dans l'Idaho avec un grand détour pour rejoindre notre prochaine étape. Il y a encore de la neige sur les routes dans le Yellowstone et je suis hyper prudent. Pablo ne m'a jamais vu conduire comme cela (On a quand même vu une voiture dans le fossé). Collé au volant, les mains à dix heures dix...

On passe la nuit, bien content d'être au motel à Pinneale. Ville sans intérêt particulier mais qui nous permet de nous rapprocher de l'Utah. Le soir, on savoure notre pizza après le périple vécu à Yellowstone.

Jour 6 Vernal

On continue notre descente vers l'Utah en passant par le Flaming Gorge NRA. Le Flaming Gorge est une rivière entourée de spectaculaires falaises de grès rouge. On s'arrêtera juste avant Vernal pour notre première vraie rando et notre première mini dirt road afin d'aller voir Moonshine Arch. Moonshine Arch est une belle arche massive qui s'étend sur une longueur de 26 mètres et une hauteur de plus de 12 mètres. Vernal, RAS...

Flaming Gorge
Moonshine Arch

Jour 7 Mach

Aujourd'hui, visite du Fantasy Canyon avec notre seconde mini dirt road. Fantasy Canyon est un tout petit canyon très atypique avec des roches de formes étranges. Ce qui deviendra une habitude, Pablo prend le volant pour le retour sur la route (il a 24 ans et, au vu du surcout, n'est pas déclaré en deuxième conducteur).

Fantasy Canyon

Pour se retrouver sur la bonne route le lendemain, on atterrit à Mach dans le Colorado. Ville sans intérêt. Pablo, n'a pas pris la mesure de la ville et a envie de sortir. Je l'amène "en ville". On roule, on croise bien des maisons mais il n'y a rien. Rien de rien. Camping sympa dans un petit State Park au bord de l'eau. On y fera nos premières grillades au BBC.

Jour 8 Capitol Reef National Park

Ca y est, depuis vernal, il fait bien plus chaud et il y a plus de roche rouge. Nous sommes en Utah et on roule vers Capitol Reef avec une étape au Goblin Valley State Park. Ce petit parc est très agréable et surprenant avec ses roches en formes de champignons. On déambule un bon moment puis on reprend la route avec une halte au Sego Canyon. Il s'agit d'un tout petit canyon facile d'accès avec de superbes pétroglyphes amérindiens.

Gobelin Valley State Park
Sego Canyon

Enfin, on passe par le Little Wild Horse Canyon. Une demi-heure de marche et on atteint le canyon. C'est un slot Canyon (canyon étroit). Il est magnifique. La randonnée peut durée jusqu'à 7 heures. On en parcourt qu'un petit bout.

Little Wild Horse Canyon

On arrive au Capitol Reef en fin d'après-midi. On a le temps de voir quelques points de vue et d'aller à Torrey se restaurer puis on monte notre tente dans le camping du Capitol Reef. Ce dernier en magnifique. Tout simple mais encaissé dans un amphithéâtre à côté d'une rivière. La nuit, en allant faire mon pipi nocturne je croise deux cerfs qui se promène tranquilles dans le camping.

Capitol Reef n'a pas réellement de particularité comme Bryce ou Arches mais est très beau, très sauvage.

Jour 9 Cathédral Valley

Aujourd'hui, c'est notre première dirt road : Cathédral Valley. 100 kilomètres de pistes. Comme toujours quand on fait des pistes, on passe par le visitor center pour connaitre la météo et se renseigner sur l'état de la piste. Les rangers nous disent qu'il faut 25 centimètres de débattement pour parcourir Cathédral Valley sereinement. Pas de bol, on a que 20 centimètres. Voyant ma déception, le ranger me refile un plan B.

Ne pas passer par la rivière sur la Hartnet Road, l'entrée classique, mais par la sortie quelques miles plus loin. Aller jusqu'à Temple of the Sun et rebrousser chemin. C'est parfait pour notre première dirt road ! Par curiosité, je passe quand même voir l'entrée à la rivière. C'est faisable mais je suis prudent (avec la voiture de loc) et j'écoute le ranger. On fait demi-tour et direction le plan B. En repartant, on voit un mini van noir allant vers la rivière ainsi qu'un véhicule de tourisme avec une hauteur de caisse quasi nulle ! Je dis à Pablo qu'il y a des gens inconscients !

Cathédral Valley

On prend la piste tranquillou et je vois dans le rétro le van qui nous suit au loin. Lui aussi n'a pas franchi la rivière... La piste est bien défoncée et bien chaotique mais avec des paysages magnifiques et changeants. Le van a abandonné. Je me disais aussi, au vu de l'état de la piste... On passe par du Sliderock (roche à même le sol), du sable (peu profond) et pas mal de tôle ondulée. La tôle ondulée, c'est du sable qui a durci et qui alterne avec un creux, une bosse, un creux, une bosse etc. On est secoué comme dans un shaker ! Je me demande si les boulons de la voitures vont pas tous tomber !

Cathédral Valley

On mettra finalement 1h30 à parcourir les 20 miles jusqu'à Temple of the Sun. Ce monolithe impressionnant trône seul (avec Temple of the Moon pas loin) en plein milieu de nulle part. Ces monolithes sont vraiment très beaux mais ont autant d'attrait que la piste elle-même. On ne mettra qu'une heure au retour. Premièrement parce qu'on s'est habitué à la conduite sur piste et aussi parce qu'on a compris que pour passer la tôle ondulé (photo ci-dessous) sans être trop secoué, il fallait accélérer. Comme d'habitude, Pablo nous ramène sur le trajet du retour et il kiffe au moins autant que moi à la conduite.

Cathédral Valley

Jour 10 Burr Trail Road Via Nottom Bullfrog Road

Départ pour Boulder via la Nottom Road. Paysages lunaires. Piste sympa et relativement courte. On bifurque à droite pour faire la Burr Trail Road. On entame les switchbacks. C'est très beau et ça grimpe raide. Les paysages défilent jusqu'à Boulder ou on rejoint la Scenic byway 12. Il est environ midi et on déjeune au Burr Trail Outpost qui se trouve à la fin de la Burr Trail Road.

Nottom Bullfrog Road
Switchback Burr Trail Road

Aujourd'hui, et pour 2 jours consécutifs, c'est camping sauvage. Totale roue libre même si j'ai quand même regardé quelques adresses avant de partir. On sort du restau vers 14h. On est super en avance par rapport au programme que j'avais prévu. Du coup, on avance sur la Scenic byway 12. On passe par l'Anasazi State Park qui est bof bof. Quelques fondations de ruines et c'est tout... On passe par The hogback ou l'asphalte s'accroche sur une mince arrête avec le terrain qui se déverse abruptement de chaque côté. Impressionnant.

Puis, comme on a du temps et qu'on peut coucher ou on veut (enfin ou on pourra surtout), on décide de faire Calf Creek Falls. Lower Calf Creek Falls est une cascade magnifique et colorée de 38 mètres, assise dans une crique très paisible à la tête de Calf Creek Canyon. On voulait camper là mais c'est complet.

C'est parti pour la randonnée de 10 kilomètre aller-retour. Seconde vrai rando de notre périple. Arrivé à Calf Creek Falls, trois constats : 1 l'eau est glacé, 2 c'est magnifique et 3 il commence à pleuvoir de grosses gouttes. Du coup, on accélère le pas pour rentrer. Coup de bol, il n'aura finalement pas plu.

Calf Creek Falls

Direction la ville d'Escalante puis la Hole In The Rock Road ou j'ai repéré un camping sauvage à 1 ou 2 miles d'Escalante. La Hole In The Rock Road est une dirt road de 100 kilomètres à l'aller et 100 kilomètres au retour ! D'où l'importance que le camping ne soit pas trop loin... Je m'attendais à un camping d'une dizaine de places et ce dernier est immense avec une centaine d'emplacement. Plein de chemin de terre partent dans tous les sens. Certains avec des ornières infranchissables avec notre SUV. Il faut faire attention où on met les roues ! Bien sur, il n'y a aucune commodité mais l'endroit est très paisible, serein. On est en pleine pampa, au milieu de nulle part et on fera notre second BBC. Hum miam mian slurp...

Jour 11 Hole In The Rock Road & Escalante Petrified Forest State Park

Aujourd'hui, journée tranquile. Hole In The Rock Road sur 19 kilomètres pour la visite du Devil's Garden, une zone comprenant des hoodoos, des formations rocheuses superbes et des arches. C'est très beau et il fait très chaud. Le soir, Pablo prend le volant et nous mène au camping pour notre deuxième nuit au même endroit que la veille.

Hole In The Rock Road Devil's Garden

Jour 12 Kodachrome & Escalante

Aujourd'hui, journée libre. Pas de programme. Un petit tour au Petrified Forest State Park. Peu de bois pétrifié (rien à voir avec Petrified Forest National Park) mais vaut le coup ne serai ce que pour une baignade dans le lac qui borde le parc.

On visite le Kodachrome Basin State Park dont la particularité est la présence de beaucoup de "cheminées de roche", hauts blocs de roche en forme de cheminée. Couplées avec un fond de ciel bleu vif, la végétation du désert, et la lumière du jour, Kodachrome Basin est le paradis des photographes. En repartant du parc on repère la Cottonwood Canyon Road, une dirt road qu'on a l'intention de prendre demain pour ralier Kanab.

Kodachrome Basin State Park

Puis on rejoint notre motel du soir à Escalante. L'offre à Escalante étant très très limité, c'est le plus cher de notre séjour ! Après trois nuits de campings dont 2 sauvages, je vous dis pas le bien que cela fait d'avoir un peu de confort... Nous apprécions grandement la salle de bain aussi que de dormir dans un vrai lit. Faut qu'on en profite car dès demain c'est reparti pour 4 jours consécutifs de camping. Pour ces 4 prochains jours, nous n'avons rien réservé et on compte faire du camping sauvage....

Motel Escalante

Jour 13 Bryce Canyon & Kanab

Aujourd'hui, comme hier et les jours à venir journée libre. Pas de programme.

On devait faire la Cottonwood Canyon Road, mais il y a quelques gouttes de pluie. On décide donc par prudence (pas de dirt road sous la pluie !) de rejoindre Kanab par Bryce Canyon. L'amphithéâtre est toujours aussi majestueux avec ses hoodoos. On pique-nique sur place. Quasiment au même endroit qu'il y a 3 ans. On a du bol il fait beau.

Bryce Canyon

On arrive à Kanab et l'orage gronde de plus en plus. Il était prévu qu'on fasse 3 nuits de campings sauvages mais on a envie d'un minimum de confort. En plus, il commence à pleuvoir pas mal. On commence à demander le prix dans 2 ou 3 motels mais les tarifs sont prohibitifs ! 130 dollars la nuit !!! Du coup, on se rabat sur un camping au pif. Le Hich and Post. Il y a de la place pour notre tente, le tarif est très correct et l'accueil est sympa. On y restera trois nuits !

Camping Kanab

Le temps de faire le check-in, je ressors jusqu'à la voiture et là, des trombes d'eau s'abattent sur Kanab. On reste à l'abri sur la terrasse de l'accueil jusqu'à ce que ça se calme. Une heure plus tard, le temps de tcheker nos mails et de fumer un clope, il a cessé de pleuvoir et on monte la tente. Il y a eu un accident sans gravité au coin de la rue. C'est le premier que je voie en 15 000 kilomètres.

Kanab

En fin d'après midi on va repérer le visitor center on se déroule la loterie pour The Wave (on a pas choisi Kanab au hasard). Dans le visitor center on se renseigne. Il n'y a personne à part nous et les rangers. Du coup on discute bien et au moment de partir, un des rangers nous propose un permis disponible pour Coyote Buttes South. Comme ça ! "Est-ce que ça vous interresse?" nous dit le ranger. Ho que oui ! On prend ! A nous Coyote Buttes South demain !

Jour 14 Coyote Buttes South & Toadstool Hoodoos

Aujourd'hui direction Coyote Buttes South via la House Rock Valley Road. On rate cette dernière car le panneau est peu visible. On revient sur nos pas et cette fois on ne la rate pas. Elle n'est pas trop cabossée et on va jusqu'au parking Lone Tree. Comme on a pas de 4x4, l'idée est de laisser la voiture au parking et d'aller à pied jusqu'à Paw hole. Cela fait au moins 8 kilomètres aller/retour dans du sable profond et donc, au minimum 3 heures de marche !

Lone Tree parking

Le ciel est menaçant avec un gros nuage noire qui stagne au-dessus de nous. Grrrrrrr !!!! On hésite à y aller, on tergiverse. Finalement, je propose à Pablo de retourner au parking de Wire Pass (comme cela, en cas de pluie, on aura déjà fait la moitié du trajet retour) et d'y patienter 1 heure pour voir si la météo change.

On est là, sur le parking et on voit les gens revenir de The Wave avec pleins d'étoiles dans les yeux ! C'est hyper frustrant ! En plus ils nous montrent leurs photos ! Bandes de veinards ! A un moment, j'appuie sans faire exprès sur les clés de la voiture qui sont dans ma poche et l'alarme (klaxon) de la voiture se met à retentir ! Ca fait un bordel de tout les dieux en pleins désert. On doit nous attendre jusqu'à The Wave ! Le temps de comprendre comment arrêter ce hurlement, il nous faut bien cinq minutes ! Bon ba c'est raté pour la discrétion ;o)

Finalement, la météo n'a pas changé. Le gros nuage noir est toujours là. Dictée par la prudence mais la mort dans l'âme, nous décidons de ne pas aller à Coyote Buttes South. Quelle décision difficile...

On décide comme plan B d'aller à Toadstool Hoodoos qui n'est pas loin de là. Toadstool Hoodoos est facile d'accès et très beau. On déambule deux bonnes heures parmi les Hoodoos. Sur le chemin, Pablo voit un serpent jaune et noir d'un mètre cinquante environ. Il est bien balèze. C'est le seul que j'aurai vu en 3 voyages aux Usa.

Toadstool Hoodoos

De retour sur Kanab, il nous reste un peu de temps. Du coup on va visiter le Coral Pink Sand Dunes. Un petit State Park au nord de Kanab. Il s'agit d'une étendue de 15 km² de dunes de sable. On est en plein Sahara !

Coral Pink Sand Dunes

Le soir, on se fait des bonnes grillades bien méritées au camping !

Jour 15 Loterie The Wave

Aujourd'hui, réveil matinal pour tenter la loterie de The Wave. On arrive au Grand Staircase-Escalante National Monument Visitor Center à 8h45. Nous sommes une quarantaine de personnes. On est mois de juin et en juillet et aout la ranger nous a dit que cela pouvait monter jusqu'à 200 personnes !

Loterie The Wave

On a pas été tiré au sort ! Bouuuu, c'est injuste ! Une équipe du journal de France 2 fait un reportage pendant la loterie. Pas de passe-droit pour eux non plus. Ils doivent passer par la loterie s'ils veulents effectuer un reportage à The Wave. Ils ont perdu hier mais ont gagnés aujourd'hui. Quelques semaines après notre retour, une amie m'appelle et me dit : "je viens de vous voir au journal télévisé" !

Du coup, on passe une journée tranquille à Kanab.

Jour 16 Alstrom Point

Ce matin, avant d'aller à Alstrom Point, on a envie d'aller se baigner dans le Lake Powell. On reste deux trois heures en mode touriste sur la plage puis, vers 16 heures, on décide de partir pour Alstrom Point histoire de ne pas arriver de nuit et de prendre notre temps.

Vous ne connaissez pas Alstrom Point ? Alstrom Point c'est le meilleur camping gratuit de l'ouest américain avec une vue à couper le souffle sur le Lake Powell.

Au bout de 2 heures de pistes, on arrive sur le fameux slide rock qu'il faut franchir avant la destination finale. On pourrait s'arrêter là, mais les plus beaux points de vue sont après. Pablo sort de la voiture et me guide entre les creux et les bosses. C'est pas le moment de planter le SUV ! A un endroit, on est obligé de combler un creux avec des cailloux pour faire passer le SUV. Ca y est, on est passé !

Alstrom Point

On repère le premier point de vue et on va explorer un peu plus loin. La piste est de plus en plus défoncée et il nous faudrait un 4x4 pour continuer. On plante donc la tente au premier emplacement.

Alstrom Point

Pas facile d'exprimer avec des mots le ressenti sur le lieu. On est en hauteur, on surplombe le Lake Powell et on est seul au monde avec le coucher de soleil et le cri des coyotes. MAGIQUE ! Cela restera un des plus beaux souvenir de notre voyage. Et une grillade une !

Jour 17 Page & Horseshoe Bend

Ce soir, motel à Page. Un petit tour par le Horseshoe Bend qui a maintenant des barrières de sécurité.

Pablo et moi on hallucine car pas mal de touristes font le selfie au bord du précipice...

Horseshoe Bend

Il y a pas mal de monde dont beaucoup d'Asiatique. Vous savez, ceux qui, quand vous prenez une photo, se mettent devant vous pour prendre la leur.

Jour 18 Monument Valley

Aujourd'hui, direction le camping en face de Monument Valley, le Goulding campground. Cela me fait drôle de revenir ici. J'y étais venu en 2003 lors de mon premier voyage aux Usa. La piscine y est toujours aussi agréable bien que cela ne soit pas le grand soleil.

Goulding campground

Monument Valley, alors que c'est mon troisième passage, est toujours aussi impressionnant.

Monument Valley

C'est avec un grand plaisir qu'on serpente entre les buttes et les pitons rouges de la scenic drive. Le soir, on reste sur le parking jusqu'au coucher de soleil et on est happé par la beauté des lieux. Un véritable mythe !

Monument Valley coucher de soleil

Jour 19 Moab Valley of The Gods

Aujourd'hui, un peu de nostalgie car le voyage touche à sa fin. Départ pour Moab via Valley of The Gods mais avant ça, on passe par la Moki Dugway.

La Moki Dugway est un tronçon de 5 kilomètres de lacets raides non pavés sur l'UT261 qui monte à environ 365 mètres jusqu'à Cedar Mesa. Ca grimpe sec et arrivé au milieu, je suis pris de vertige et suis condamné à faire demi-tour.

Moki Dugway

Pas grave, on se rabat sur la Vallée des dieux. Valley of the Gods est une piste de terre de 20 kilomètres en bon état. Pablo prend le volant et on roule emplis d'émotions à travers ce paysage fantastique. On prend notre temps et s'arrête pas mal de fois.

Puis, on plante la tente pour la dernière fois à Moab et je vais faire un dernier plouf dans la piscine. Etonnamment, Pablo ne vient pas. Faut dire qu'il y a de gros nuages et que le soleil disparait derrières eux. On finit par un restaurant sympa, une bonne adresse ou manger correctement pour pas cher : Moab Brewery 686 S.Main.

Jour 20 Eagle via Fisher Towers

Bon, là, ça sent vraiment le retour sur Paris. On file en ligne droite plein est vers Denvers. Environ 7 heures de route qu'on va faire en deux jours avec une étape ce soir à Eagle.

Avant de partir du KOA (chaine de camping) de Moab, on donne notre restant de bois à nos voisines Américaines qui nous remercient chaleureusement.

Avant de partir pour Eagles, on passe par Fisher Towers, une série de tours composées de grandes nageoires. On fait notre dernière randonnée. Celle-ci dure bien 3 heures car on a du mal à se dire que c'est fini.

Fisher Towers

On marche parmi les formations rocheuses et on savoure nos derniers moments. En repartant, on s'aperçoit que notre caméra de recul ne marche plus... Puis on prend la route pour Eagle dans le Colorado. Après tout ce qu'on vient de vivre, la route est assez monotone. Arrivé à Eagle on est bien crevés mais on prépare nos sacs pour l'avion demain. Le soir on dine dans un Diners ambiance année 50.

Diners ambiance année 50

Jour 21 Denver

C'est la première fois que je ne suis pas sur place le jour même du décollage de notre avion. Cela me stresse un peu mais finalement, l'avion étant à 20h, on a du temps. Avant d'arriver à Denver, on trouve un lac sympa où les Américains viennent en famille pour déjeuner tranquillement et profiter une dernière fois de la nature. On y laissera notre glacière qui sera certainement récupérée. Puis c'est parti pour le retour. Check-out de la voiture, navette jusqu'à l'aéroport puis attente du décollage. Bye bye et à très bientôt les US !