Citations, Proverbes, Histoires, Blagues, Recettes Amérindiennes N° 149

Guide de voyage Ouest américain > Divers Usa > Citations, Proverbes, Histoires, Blagues, Recettes Amérindiennes N° 149


Passer de l'état animal à celui d'être humain, et l'inverse, semble des plus enfantin dans les légendes. Les transformations et les occultations sont si fréquentes qu'il est bien souvent très difficile de s'y retrouver et de savoir qui est qui. Bien malin qui s'y reconnaîtra dam cet imbroglio. Mais le plus important n'est-il pas que tout finisse bien dam le meilleur des mondes, pourvu que l’honneur soit sauf ?
Au début des temps, le Grand-Esprit n'avait mis que trois personnes sur la Terre:
Une mère et ses deux filles, la cadette était vierge et l'aînée attendait un enfant.
Un jour, les deux sœurs décidèrent d'aller se baigner dans le lac. Sur la berge, elles se déshabillèrent, et lorsqu'elles furent entièrement nues un énorme serpent sortit des
broussailles.
- Tiens, voici le vieux qui habite dans les rochers, dit l'aînée. C'est gentil à lui de nous rendre visite.
Le serpent gronda :
- Je ne viens nullement vous saluer, mais vous dévorer !
Ce monstre s'appelait Caddaja. Il avait très mauvaise réputation, et les filles eurent peur. Pendant que l'affreuse créature se jetait sur sa sœur, la cadette monta sur la grosse branche d'un orme. Ayant avalé l'aînée, Caddaja voulue grimper à l'arbre.
- Ta sœur était trop maigre! s'écria le monstre. J'ai encore faim!
Mais les écailles de son ventre glissaient sur l'écorce de l'orme. Si bien qu'après avoir monté une fois de sa hauteur, il redescendait de deux.
- Ce n'est rien, déclara t-il. Tu ne perds rien pour attendre, je vais abattre cet arbre!
Avec les cornes acérées de son front et ses puissantes griffes, il entreprit de taillader le bois. Comme l'arbre commençait à plier, la jeune fille sauta de sa branche et plongea dans le lac. Elle nagea si longtemps sous l'eau qu'elle fit le tour de la Terre. Quand elle refit surface, elle se trouva juste derrière le monstre. Celui-ci, ne sachant pas nager, vidait le lac en buvant l'eau...
La jeune fille se dit :
- Laissons faire ce hideux personnage, lorsqu'il n'aura plus soif il s'arrêtera bien de lui-même. Il est temps de rejoindre ma mère.
Et elle tourna le dos au monstre. De retour dans la cabane familiale, la jeune fille dit à sa mère:
- Le vieux des rochers a dévoré mon aînée.
- La pauvre fille ! s'écria la vieille. A-t-il au moins laissé ses os ?
- Oui, mais il les a éparpillés autour de lui.
- Quel abominable bonhomme ! dit la mère. Allons récupérer son squelette, nous en ferons deux beaux colliers.
Elles partirent. Sur la berge du lac elles cherchèrent et ne trouvèrent aucun os. Par contre, elles découvrirent une petite tache de sang sur une cosse de gland. La mère la plaça dans la coque d'une noisette, la cacha dans son sein, la rapporta chez elle et la mit au fond d'une poterie. Puis, les deux femmes se couchèrent sans manger en signe de deuil. Or, pendant la nuit, quelqu'un cogna dans la jarre. Les femmes se précipitèrent et virent que la goutte de sang s'était transformée en un beau jeune homme.
- Sortez-moi de ce pot, je suis votre petit-fils et votre, neveu, déclara le Brave. Je sais tout ce qui s'est passé et je veux venger ma mère. Allez me chercher du bois, je dois me faire un arc et des flèches.
La mère et la fille se rendirent dans la forêt, et le jeune garçon travailla tout le restant de la nuit. Au matin, il dit:
- Je pars à la recherche de l'odieux serpent. Préparez un bon ragoût, je reviendrai le manger ce soir.
Il partit. Lorsqu'il parvint au bord du lac, Caddaja se chauffait au soleil.
- Réveille-toi, vieux grigou ! Lui cria-t-il. Prends ta lance et défends-toi. Je viens te tuer!
- Je n'ai pas de lance, pleurnicha le serpent.
- Qu'à cela ne tienne, prends ton tomahawk.
- Je n'en possède pas.
- Dans ce cas, prends ton couteau.
- Je l'ai cassé hier.
- Décidément, à part ton mauvais caractère, ru n'as pas grand-chose à toi. Mais cela ne fait rien, je vais te faire un cadeau. Tiens, prends cette flèche.
Et le jeune Brave lui décocha son trait entre les deux yeux. Aussitôt, la flèche se changea en un gros chêne et la tête du monstre éclata en mille morceaux.
Revenu dans la hutte, le jeune homme expliqua à ses parentes :
- Je ne crois pas qu'il soit bon pour vous de rester dans cette contrée. Un jour, un autre serpent viendra habiter la cabane du vieil homme des rochers, et tout recommencera.
- Que nous conseille mon petit-fils ? demanda la vieille.
- De me suivre en d'autres lieux, J'ai décidé d'aller vivre au ciel. De là-haut je verrai mieux les Mauvais-Esprits de la Terre, et il me sera plus facile de les combattre.
La mère et la fille suivirent le jeune homme. C'est là qu'ils sont tous les trois depuis lors. Le jeune Brave chasse les Monstres-Serpents et les deux femmes lui préparent ses repas.

Tiré du livre : Mille ans de contes, histoires et légendes à raconter aux enfants avant d'aller dormir aux éditions Milan (isbn : 9782841134496)