Guide de voyage Ouest américain > Amérindiens > Articles Amérindiens > La piste des larmes (Trail of Tears)

La piste des larmes (Trail of Tears)

La Piste des Larmes (en anglais Trail of Tears) est le nom donné à un épisode tragique de l'histoire des Etats-Unis dans la première moitié du XIXe siècle. Entre 1831 et 1838, le gouvernement américain décide de déplacer autoritairement plusieurs peuples Amérindiens à l'ouest du Mississippi, pour donner les terres à des colons blancs, en application de l'Indian Removal Act.

La piste des larmes (Trail of Tears)

Crédit photo : Brian Stansberry - Attribution 3.0 non transposé

L'état de Géorgie met en place des lois répressives et met en vente les terres indiennes en 1834. Les indigènes n'ont pas le droit de témoigner en justice : ils ne peuvent se défendre contre l'accaparement des terres par les colons géorgiens.

Les Cherokees, les Séminoles, les Creeks, les Choctaws et les Chickasaws sont déportés d'abord en Arkansas puis en Oklahoma : cet épisode est connu comme celui de la Piste des larmes en 1838-1839, car le traitement réservé aux Cherokees a soulevé une réelle indignation dans une partie de l'opinion américaine.

C'est le général Winfield Scott qui procède de force au grand dérangement des Cherokees : selon l'historien Grant Foreman, sur 18 000 Cherokees ayant pris le chemin de l'exil, 4000 sont morts. Plusieurs centaines se sont cachés dans les montagnes : un Blanc a acheté des terres pour eux sur lesquelles ils vivent encore ; aujourd'hui la Georgie tente de se racheter une conduite en réhabilitant les hauts lieux de la mémoire Cherokee.

La piste des larmes

Chronologie

  • 29 décembre 1835 : Traité de New Echota : 300 à 500 des 17 000 Cherokees vivant à l'est du Mississippi (la délégation Ridge, menée par les Cherokees John Ridge et Elias Boudinot) signe pour l'ensemble de la nation un traité qui cède aux Etats-Unis leurs terres pour cinq millions de dollars, en violation des lois Cherokees, et sans un seul élu parmi eux. Le Congrès ratifie ce traité l'année suivante d'une voix, malgré les protestations de John Ross. Les 465 Cherokees signataires partent pour l'ouest en 1837.
  • Mars 1838 : le philosophe Ralph Waldo Emerson proteste par une lettre envoyée au président Martin Van Buren contre ce traité.
  • 18 mai 1838 : l'échéance du traité de New Echota étant arrivée, le général Winfried Scott commence à faire rassembler les Cherokees dans 31 forts, avec uniquement les vêtements qu'ils portaient.
  • Fin juillet 1838 : Ils sont ensuite rassemblés dans onze camps prévus à cet effet (dix au Tennessee, un en Alabama).
  • Environ 3000 Cherokees font route par voie fluviale à partir de juin, et arrivent jusqu'en septembre dans le Territoire indien.
  • 16 octobre 1838 : Départ des Cherokees restant par les chemins. Ils parcourent 1750 km, atteignent le Mississippi en novembre, mais les 5000 derniers restent bloqués sur la rive est tout l'hiver. Les premiers groupes arrivèrent en janvier à Fort Gibson.
  • Mars 1839 : arrivée des derniers Cherokees. Environ 4000 d'entre eux au moins, 8000 au plus, sont morts en chemin, de froid, de faim ou dépuisement, le long de la Piste des Larmes.
  • Juin 1839 : John Ridge et Elias Boudinot sont assassinés. Les quatre autres Nations civilisées furent déportées de la même manière, et connurent aussi leur Piste des larmes. Ce nom vient des larmes de compassion versées par les Américains qui les voyaient passer devant eux. Quelques Cherokees réussirent à se cacher dans les montagnes, et des Séminoles dans les marais des Everglades.
Source : Wikipédia
Coucou, c'est nous, les cookies !

Nous et nos partenaires stockons et utilisons des informations non sensibles sur votre appareil avec des cookies pour les finalités suivantes : l’amélioration de votre expérience utilisateur, la mesure d’audience du site, la promotion de nos contenus et l'affichage de publicités.

Ces cookies nécessitent votre consentement. Vous pouvez changer d'avis ou retirer votre consentement à tout moment via le lien "Cookies" en bas de page. Vos choix s'appliqueront sur ce site pendant 3 mois et nous ne vous solliciterons plus d'ici là.