Navigation

Eugen büchel, précurseur du renouveau du langage lakota

> > > > Eugen büchel, précurseur du renouveau du langage lakota

Depuis plus de 15 ans, Arizona Dream est un site totalement indépendant. L'ensemble des contenus est accessible gratuitement !
La publicité permet à Arizona Dream de payer les frais d'hébergement du site.

Si vous aimez nos guides et nos articles, vous pouvez nous soutenir en désactivant votre bloqueur de pub ou en nous mettant en liste blanche ! Merci !
 
Avatar par defaut
Mato waihakta
Modérateur
mato waihaktamato waihaktamato waihaktamato waihaktamato waihaktamato waihakta
Inscription : 02-décem-2008
Dernière visite : 29-avril-2018
Messages : 247
Localisation : france
Loisirs : sports, danse, Lakota, tir, rechargement
Connecté : Non

Eugen büchel, précurseur du renouveau du langage lakota

21-mai-2015 à 15:35:02 par Mato waihakta

Un des très rares blancs pleurés par les Lakota à sa mort.

Eugene Buechel (Eugen Büchel dans l'orthographe allemande), né le 20/10/1874 à Schleida en Allemagne, mort le 27/10/1954 à O'Neill dans le Nebraska était un prêtre catholique, missionnaire, linguiste et anthropologue chez les Brulé (sicangu, littéralement "pieds brûlés") sur la réserve Rosebud ("bouton de rose", lieu d'une fameuse bataille où le Général Crook failli perdre la vie) et chez les Oglala sur la réserve Pine Ridge ("la colline des pins"), dans le Dakota du Sud.

Dixième et dernier enfant de sa famille. Son père était fermier et son grand père et son arrière grand père avaient été les maires du village. Il entre au noviciat, chez les Jésuites le 12/10/1897, à la Société de Jésus, aux Pays Bas, province allemande à l'époque. Après avoir fait sa période probatoire de 2 ans et des études humanistes à Exaeten (Pays Bas), il est envoyé aux USA en juillet 1900 pour continuer ses études.

D'août 1900 à mai 1902, Eugen Büchel étudie la philosophie chez les Jésuites à Prairie du chien, dans le Wisconsin. La ville a le nom français, c'est très souvent le cas aux USA. En mai 1902, ses supérieurs l'envoient à la Mission indienne Saint Francis sur la réserve Rosebud. Cette mission, ainsi que celle du "Rosaire sacré" de la réserve proche Pine Ridge, ont été fondées en 1886 pour la première et en 1888 pour la seconde, par les Jésuites allemands.

De 1902 à 1904, Büchel travaille comme éducateur et instituteur et enseigne aussi la musique et la religion chrétienne, tout en étudiant le langage du coin, c'est à dire le Lakota. En septembre 1904 il commence à étudier la théologie à Saint Louis (Missouri). Le 28/06/1906, il est ordonné prêtre. Après une nouvelle année de formation, Père Büchel retourne chez les Lakota en août 1907, d'abord en tant qu'instituteur à Pine Ridge, puis en tant que responsable des instituteurs à compter de 1908 (cela pour 8 ans). Le 10/12/1909, le Père supérieur Büchel enterre le chef Oglala "Red Cloud" (mahpiuah luta : nuage rouge écarlate) au cimetière du "Rosaire Sacré".

Durant les 30 précédentes années, Red Cloud avait demandé des "robes noires" (=prêtres) et des "femmes sacrées" (=nones) aux authorités américaines. Le 25/09/1914, Büchel devient citoyen américain et change son nom en Eugene Buechel. La particularité de ce prêtre est qu'il fait ses sermons en Lakota. Ce qui amène beaucoup de monde. La deuxième particularité est que, tout en prêchant le refus de l'alcool, il fait marrer tout le monde ... en Lakota ! Ses prêches commencent toujours par le traditionnel "Taku toka hwo ?" (="alors, quoi de neuf ?").

Il meurt à l'hôpital Saint Antoine à O'Neill le 27/10/1954 et est enterré à Saint Francis, parmi les siens. Homme d'une grande simplicité, d'un grand humour et d'une grosse capacité de travail. Il s'était fondu dans la communauté Lakota.

On l'appelait sur les 2 réserves Wambli Sapa (=aigle noir) Son travail était dédié à la conversion des Lakota au christianisme et à la transformation de leur vie. Mais il travailla ausi à la préservation du langage et de leur héritage culturel. En 1902-1904, il commença à écrire des histoires sur les Lakota. En collaboration avec Ivan Stars et d'autres catéchistes Lakota, il compila des histoires orales (aujourd'hui publiées anglais et Lakota) et regroupa des objets culturels avec les informations relatives à ces objets, (collection aujourd'hui sauvée au Buechel Memorial Lakota Museum, à Saint Francis), collection présentée au public à la mission en 1921.

Chez les Sicangu, il collecta des plantes, leur nom, leur usage, prit des photos du peuple sur les réserves pour décrire leur vie. De 1902 à 1954, il compila plus de 24000 mots, en Lakota et Dakota, sur des feuilles de papier pour un dictionnaire bilingue anglais/Lakota. Ce dictionnaire incluait :

environ 18000 mots du travail précédent fait par Stephen Return Riggs

plusieurs milliers de mots de toutes ses conversations avec le peuple

quelques mots des travaux de Emil Perrig, S.J. et quelques mots de l'anthropologue Lakota Ella Cara Deloria.

Le côté extrêmement positif de ce chercheur est que, pour décrire une langue foncièrement orale et non pas écrite, il prenait appui sur des centaines de locuteurs Lakota et demandait confirmation à de nombreux locuteurs que tel mot voulait bien dire telle chose et dans tel contexte. De nombreux auteurs blancs contemporains n'allaient pas aussi loin que lui dans l'étude linguistique. En 1924, Buechel publia ses propres travaux, remarquables, en Lakota : la traduction de sa Bible allemande.

En 1927 les Jesuites, voyant clairement le rôle majeur de Buechel sur la préservation du Lakota, publient Sursum Corda, un livre écrit en Lakota (prières et hymnes).

Eugen büchel

En 1939, Buechel publie son travail majeur : A Grammar of Lakota.

Il gagna la reconnaissance de linguiste de valeur auprès des anthropologues comme Franz Boas et le Lakota Ella Cara Deloria, qui correspondaient avec lui par courrier écrit Lakota.

Buechel n'a pas eu le temps de finir lui-même son dictionnaire; il fut imprimé après sa mort, comme d'autres livres écrits par lui, non encore publiés. En 1947, à l'occasion du cinquantenaire de Buechel (devenu membre de l'ordre Jésuite), Joseph Schwart, un frère Jésuite, construit un musée séparé pour une collection ethnologique.

A la mort de Buechel, le musée contenait 661 objets, chacun avec leur nom et une description (la plupart du temps en Lakota) faite de la main de Büchel. Le musée en compte aujourd'hui environ 2200.

Le travail linguistique de Buechel est reconnu aujourd'hui et utilisé par les blancs comme la plus importante source sur la langage Lakota. Par tous ceux qui veulent l'apprendre ou sont concernés par sa préservation et son développement.

Aujourd'hui encore, beaucoup de Lakota se souviennent de lui comme un homme qui a toujours respecté leur dignité humaine et leur culture traditionnelle. L'homme s'asseyait à même le sol et entrait sans être invité dans n'importe quelle maison des réserves, sans aucun problème.

Parmi les Jésuites de l'an 2000, il est incroyablement perçu comme un modèle pour son attitude très respectueuse envers le Lakota : envers le peuple et tous les individus qu'il fréquentait

 

<source principale d'information: Wikipedia US>

Anpa itiyohila Lakota iapi waiwasi unpi wastelo // Jour chaque Lakota langage je-pratique exercice bon emphase// Je pratique le langage Lakota tous les jours et c'est un très bon exercice pour moi
 
L'avatar de El Coyotos
El Coyotos
Administrateur
El Coyotos El Coyotos El Coyotos
Inscription : 02-juill-2003
Dernière visite : Avant hier
Messages : 1841
Site : arizona-dream...
Localisation : Quelque part dans l'univers ...
Loisirs : Technologies liées à l'internet, voyages ...
Connecté : Non

Eugen büchel, précurseur du renouveau du langage lakota

21-mai-2015 à 17:13:55 par El Coyotos

Salut Mato,

Je pensais à toi ces dernier temps. Je me disais que c'était calme en ce moment sur le forum Lakota.

Super article sur Eugen buchel. Je ne connaissais pas du tout sa vie. Je me suis permis d'aérer un peu ton texte et d'y ajouter une photo.

Pour ceux que cela intéresse, je remets le lien du musée -> http://www.sfmissionmuseum.org/ et ici la collection de photos du musée -> http://www.sfmissionmuseum.org/exhibits/buechel/biography/

En complément -> dictionnaire bilingue anglais/Lakota sur Google Books

Merci pour cet article très intéressant bravo

Que tes pas marchent dans la beautée. Proverbe Navajo
Le récit de mon premier voyage dans l'ouest américain: 21 jours Arizona et le Nouveau Mexique ainsi que le Colorado et l'Utah
 
Avatar par defaut
Mato waihakta
Modérateur
mato waihaktamato waihaktamato waihaktamato waihaktamato waihaktamato waihakta
Inscription : 02-décem-2008
Dernière visite : 29-avril-2018
Messages : 247
Localisation : france
Loisirs : sports, danse, Lakota, tir, rechargement
Connecté : Non

Re eugen büchel, précurseur du renouveau du langage lakota

22-mai-2015 à 15:30:32 par Mato waihakta

le lien "dictionnaire bilingue" : le bouquin que j'ai. J'en ai d'autres. Moins bons.

Anpa itiyohila Lakota iapi waiwasi unpi wastelo // Jour chaque Lakota langage je-pratique exercice bon emphase// Je pratique le langage Lakota tous les jours et c'est un très bon exercice pour moi
 

 

 Les modérateurs sont là pour vous aider : mato waihakta Igmu Ska

Top