Navigation
 
Avatar par defaut
Mato waihakta
Modérateur
mato waihaktamato waihaktamato waihaktamato waihaktamato waihaktamato waihakta
Inscription : 02-décem-2008
Dernière visite : 20-avril-2014
Messages : 242
Localisation : france
Loisirs : sports, danse, Lakota, tir, rechargement
Connecté : Non

Blague en Lakota

13-janvi-2010 à 13:27:21 par Mato waihakta
Ohinni tokecasni : wasicu kin wicasa kin okahnigesni
(toujours différent-pas: homme-blanc le indien le il-ne-comprend-pas
toujours pareil: l'homme blanc ne comprend pas l'indien)
je viens de modifier le texte, les caractères Lakota ne passent pas ...
On supposera (drôle de supposition !) que l'homme blanc parle le Lakota

North Dakota itokagatakiya etanhan tipi wan wasicu wan oti.
North Dakota au-sud-de de maison une homme-blanc un il-habite-à.
Un blanc habite dans une maison située au fond du Dakota du Nord.
Waniyetu glicu canke le wasicu kin can waicisniyan cin. Ca tipi tawa kalya cin.
Hiver arrive donc ce homme-blanc le bois découper-en-morceau il-veut.
Car maison sa chauffer il-veut.
L'hiver approche donc le blanc veut couper du bois. Car il veut chauffer sa maison avec.
Oecon tawa tokahan na wicasa wan wanyanka.
Travail son il-commence et indien un il-voit.
Il commence son travail quand il voit un indien.
Wasicu kin cin :
"Kola, kiciwakiya yo ! Waniyetu osni kte hwo ?
Le blanc demande :
<cin = vouloir, espérer, poser une question>
"Ami, discutons ! L'hiver sera-t-il froid ?
Wicasa kin ayoka na woza :
- … Ecas, wasicu. Waniyetu osni kte."
Indien le il-jette-un-oeil-autour-de-lui et il-répond
' ... Evidemment, homme-blanc. Hiver froid futur.'
<osni = froid (adjectif, substantif)>
L'indien jette un oeil autour de lui et répond :
' ... Evidemment, homme blanc. L'hiver sera froid."
Wicasa kin gla na wasicu kin, wicasawanica, oecon tawa yeye.
Indien le il-rentre-chez-lui et homme-blanc le, solitaire, travail son il-continue.
L'indien s'en va vers chez lui et le blanc, solitaire, reprend son travail.
Ihinhanna wicasa kin ake wanji hi.
Le-lendemain, indien le à-nouveau une (fois) il-arrive.
Le lendemain, l'indien repasse encore.
"Kola, wankiciunyanka pilamaya. Waniyetu osni, yecala wicayala hwo ?
"Ami, le-fait-que-l'on-se-voit-tous-les-deux me-fait-plaisir. Hiver froid, réellement tu-penses interrogatif ?
"Ami, le fait qu'on se revoit me fait (bien) plaisir. L'hiver froid, tu le penses vraiment ?
- Hau, wicasatokeca. Waniyetu osni osnisni ktelo. Epa."
- "Oui, étranger. Hiver froid froid-répété futur. J'ai dit."
- Oui, étranger. L'hiver sera froid, terrible. J'ai dit."
Wicasa kin akigle ki. Can naokpani okihipica kin he wicala, canke wasicu kin can akiglegle kaksa.
Indien le encore-une-fois il-part. Bois manquant possibilité cela est il-pense, donc homme-blanc le bois encore-et-encore il-coupe.
L'indien s'éloigne à nouveau. Le bois pourrait venir à manquer, voilà ce que pense le blanc, alors il se remet encore et encore à découper du bois en morceau.
<akigle= occurrence mais signifie aussi "à nouveau">
Anpetusakowin ca ihakab, itoki wasicu kin can kaksaya unpa okihi kin he slolyasni.
Jour-7 durée après, où homme-blanc le bois coupé ranger il-est-capable cela est il-ne-sait-pas.
Une semaine après, le blanc ne sait plus où ranger le bois découpé.
Ake wanji, wasicu kin wicasa kin wanyanka.
Encore une (fois), homme-blanc le indien le il-voit.
Encore une fois, le blanc voit l'indien (passer).
"Hei, anamagoptan u yeto ! Osni tanka wan hi kte hwo ?
"Hé, écoute-moi s'il-te-plait ! Froid grand un il-arrive futur interrogatif ?
"Hé, écoute moi un peu s'il te plait ! Un grand froid va-t-il se pointer ?
<yeto = impératif doux>
- Ecas, wasicu, osni tanka wan hi kte. Ecana epa.
- Evidemment, homme-blanc, froid grand un il-arrive futur. Déjà j'ai-dit.
- Evidemment, homme blanc, un grand froid va arriver. Je l'ai déjà dit.
- Wicaka hca ?
- Vérité réelle ?
- C'est vraiment la vérité ?
- Wicakapihca. Tuweni le waniyetu akiktonja okihisni ktelo.
- Vérité-totale. Personne cet hiver oublier il-ne-peut-pas futur.
- La pure vérité. Personne ne pourra oublier cet hiver.
- K'eyas tokel le woyake kin slolyaye hwo ???
- Mais comment ce détail le tu-sais interrogatif ?
- Mais comment peux-tu toi connaitre ce détail ???
<tokel = pourquoi, comment ...>
- Oyate mitawa wiyacinpi wan yuha. Wicoie wakan wan eya : iyakab wasicu can kaksa, isanbya osni ktelo."
- Peuple mon proverbe un il-possède. Légende sacrée une elle-dit: plus homme-blanc bois il-coupe, plus froid futur.
- Mon peuple a un proverbe. Un dicton dit : plus l'homme blanc coupe du bois, plus l'hiver sera froid"

Anpa itiyohila Lakota iapi waiwasi unpi wastelo // Jour chaque Lakota langage je-pratique exercice bon emphase// Je pratique le langage Lakota tous les jours et c'est un très bon exercice pour moi
 
L'avatar de El Coyotos
El Coyotos
Administrateur
El Coyotos El Coyotos El Coyotos
Inscription : 02-juill-2003
Dernière visite : Avant hier
Messages : 1776
Site : arizona-dream...
Localisation : Quelque part dans l'univers ...
Loisirs : Technologies liées à l'internet, voyages ...
Connecté : Non

Re

13-janvi-2010 à 15:18:01 par El Coyotos
Je la connaissait en Français mais pas en Lakota Respect
Que tes pas marchent dans la beautée. Proverbe Navajo
Le récit de mon premier voyage dans l'ouest américain: 21 jours Arizona et le Nouveau Mexique ainsi que le Colorado et l'Utah
 

 

 Les modérateurs sont là pour vous aider : mato waihakta Igmu Ska

Top