Navigation
Depuis plus de 15 ans, Arizona Dream est un site totalement indépendant. L'ensemble des contenus est accessible gratuitement !
La publicité permet à Arizona Dream de payer les frais d'hébergement du site.

Si vous aimez nos guides et nos articles, vous pouvez nous soutenir en désactivant votre bloqueur de pub ou en nous mettant en liste blanche ! Merci !
 

Bip-Bip est un drôle d’oiseau bleu (en réalité, un grand géocoucou) qui sillonne les routes du désert californien. Ainsi un coyote décide de le pourchasser malgré sa rapidité qui est loin d’égaler celle de sa proie.

Coyote n’aura alors de cesse d’inventer des stratagèmes loufoques (du patin à réacteur à la catapulte géante) pour capturer son repas.

Il verra ses idées se retourner les unes après les autres contre lui. Pétard mouillé, élastique capricieux ou enclume facétieuse, Coyote se fera prendre à chaque fois à son propre piège dans l’amusement du téléspectateur tandis que Bip Bip, farceur et malin, nous gratifie d’un panneau à l’humour grinçant pour commenter la situation avant de repartir en lâchant un "bip biiip!!!" provocateur !

Le grand géocoucou ou coucou de Californie est un oiseau coureur des zones arides du sud-est des Etats-Unis.

Roadrunner

C'est un grand oiseau, rayé de brun et de blanc. Il a une taille de 52 à 62 cm, une envergure de 49 à 60 cm, un poids de 220 à 340 grammes pour une longévité de 8 ans La poitrine est plutôt blanche rayée de brun. L'abdomen est brun sale. La queue est longue et bordée de blanc. Les ailes sont courtes et rondes, avec un croissant blanc sur les primaires.

Notre volatil porte une crête hérissée. Le bec bleuâtre est long et fort. Les yeux sont jaunes et on peut voir une portion de peau nue, de couleur bleue et rouge, en arrière de l'oeil. Les pattes et les doigts sont bleuâtres, et les doigts sont zygodactyles.

Les deux sexes sont semblables, le mâle étant plus grand que la femelle. Le juvénile n'a pas de tache oculaire, et il est davantage vert bronze.

Son chant ressemble à celui d'une tourterelle,descendant en tonalité, émis en séries de six « coos » lents et bas.

Pour attirer la femelle, le mâle émet un cri ronflant. Quand il est alerté, il produit un son rappelant des claquements, obtenus en claquant ses mandibules d'une manière dure et rapide.

Le grand géocoucou est commun dans le désert arbustif, ou dans les zones avec des buissons clairsemés pour s'abriter, et dans les zones herbeuses où il peut se nourrir. Il se reproduit dans les «chaparral», représentant plusieurs types de terrains, plaines plates, collines rocheuses, et pentes montagneuses, dans un climat chaud et sec.

Il est résident depuis le centre et le sud de la Californie, vers l'est jusqu'au sud-ouest de Missouri et l'ouest de la Louisiane, et vers le sud au Mexique.

Celui-ci picore sur le sol, attrapant des proies avec le bec. Il frappera une grande proie contre un support dur pour la tuer avant de la dévorer. Il marche vite pour chasser, cherchant une proie, et ensuite, il fonce en avant pour l'attraper. Il peut sauter en l'air pour attraper un insecte volant. Pour tuer un petit rongeur, il fracasse le corps et la tête contre un rocher et l'avale tout entier. Quand il attrape un serpent à sonnette, il le saisit par la queue et frappe sa tête sur le sol pour le tuer. Cet oiseau est un fameux tueur de serpents. Il les tue en leur transperçant la tête. Quelques histoires de cowboys parlent d'un grand géocoucou construisant une clôture avec des morceaux de cactus autour du serpent pour le piéger et le tuer ensuite. Il est capable de rester longtemps sans boire si sa nourriture contient assez d'eau.

Roadrunner course

Notre "Road Runners" peut courir à environ à 30km à l'heure, tendant la tête, aplatissant la queue, presque à l'horizontale au-dessus du sol pour aller plus vite.

Après une nuit froide dans le désert, il prend le soleil, ébouriffant les plumes de son dos et exposant la peau au soleil. Cette partie de peau est noire, afin de mieux absorber l'énergie solaire. Il peut réduire son activité de 50% sous la chaleur de la mi-journée. Son adaptation au désert lui permet d'entrer en hypothermie durant la nuit pour conserver l'énergie, aussi pour conserver l'eau, et il possède des glandes nasales lui permettant d'évacuer le sel.

Quand il est en alerte, il relève lentement sa crête et sa longue queue, et lance des séries de « coos », ou il claque du bec. Le couple non migrateur défend son territoire toute l'année.

Il est connu pour sa curiosité, n'hésitant pas à s'approcher des humains. Pendant la saison de reproduction, le mâle effectue une parade nuptiale comprenant la poursuite de la femelle avec des arrêts fréquents, l'offrande de nourriture, et des attitudes montrant le mâle agitant la queue en face de la femelle, se courbant et lançant ses « coos ». Il lui arrive aussi de sauter en l'air. Le couple est uni pour la vie. Il peut certainement voler, mais il ne le fait pas, ou simplement sur de courtes distances et quand il n'a pas le choix. En revanche, il peut battre des ailes pour courir plus vite. La reproduction et la nidification varient suivant les saisons des pluies entraînant plus de nourriture.

Roadrunner desert.

Le grand géocoucou est un nicheur solitaire. Son nid est situé près du sol, dans un buisson, un cactus ou un petit arbre. Le mâle cherche des matériaux tandis que la femelle construit le nid tout plat. Il est fait de rameaux de bois, d'herbe, de plumes, et parfois, on peut y trouver de la peau de serpent ou du fumier de bovin.

La femelle dépose 3 à 6 oeufs de couleur ivoire. L'incubation dure environ 20 jours, assurée par les deux parents, le mâle plus que la femelle. Les poussins naissent yeux clos mais actifs et capables de demander de la nourriture. Ils sont nourris par les deux adultes. Ils quittent le nid à l'âge de 18 à 21 jours, mais les parents continuent de les nourrir pendant encore 30 ou 40 jours. Ils atteignent leur maturité sexuelle à l'âge de 2 ou 3 ans.

Le grand géocoucou peut parasiter des nids d'autres espèces, tels que le grand corbeau et le moqueur polyglotte. Il peut se reproduire une ou deux fois par an, selon la saison des pluies.

C'est un oiseau omnivore, se nourrissant de grands insectes, lézards, serpents, souris, scorpions, tarentules. Il consomme aussi des fruits et des graines. Il peut être un prédateur potentiel pour les cailles, les moineaux et les oiseaux-mouches.

Le grand géocoucou est menacé par la perte de son habitat et les développements humains. Il peut être tué illégalement, et il est vulnérable aux pesticides.

L'espèce est quand même largement répandue dans le sud ouest des Etats-Unis et au Mexique.

Top