Bibliographie Amérindienne (page 9)

Guide de voyage Ouest américain > Amérindiens > Articles Amérindiens > Bibliographie Amérindienne (page 9)

Bibliographie Amérindienne (page 9)

Les loups du ciel

Les loups du ciel

Ce livre traite de l'arrivée et de l'histoire des premiers Tsistsistas, ou Cheyennes, dans les Plaines. Tsistsistas est le nom que les Cheyennes utilisent pour se définir comme un peuple différent des autres, héritier d'une tradition unique.
L'auteur se consacre pour une grande part à l'étude de l'époque transitoire où se formèrent les Cheyennes à partir d'une population antérieure, à savoir les protos-Tsistsistas. Toute une littérature affirme en effet que les structures tribales des Cheyennes ne datent que du XVIIIème siècle, soit un peu plus de cent ans avant leur enfermement dans les réserves. Ces perspectives historiques avancées dénient aux Cheyennes une profondeur et une continuité culturelle comparables à celles des Nations-Etats. La question de savoir ce qu'était la culture des Cheyennes, ses origines sibériennes et ses influences chamaniques, n'a jamais été sérieusement soulevée. C'est ici chose faite.L'ouvrage, outre la reconstitution qu'il offre de la cérémonie du Massaum, situe également la conception du monde des Cheyennes dans le contexte de la pensée algonquienne. Ce livre n'aurait pu voir le jour sans l'engagement de son auteur dans l'action anthropologique active à l'Ecole de Chicago dès 1969. Par ailleurs, Edward Red Hat, Gardien des Flèches Sacrées des Cheyennes, ne cessa d'instruire l'auteur sur la religion de son peuple.

KARL H. SCHLESIER. LES LOUPS DU CIEL. Editions du Rocher. Collection ''Nuage rouge''. 1997. 266 pages. 24x15. Broché. Traduit par Philippe Sabathé. Carte des réserves indiennes aux Etats-Unis en début de volume. Préface de l'auteur. Guide élémentaire de

Les Navajos

Les Navajos

Artistes par nature, nomades dans l'âme; ayant su préserver leur intégrité en même temps qu'emprunter le meilleur aux peuples rencontrés, les Navajos occupent une place particulière parmi les Indiens d'Amérique en raison de leur cohésion; de leur faculté d'adaptation et de leur récent développement. Dans ce livre, Gerald Hausman nous introduit au cœur de leur spiritualité et de leur manière de vivre et de penser en restituant pour nous l'esprit des chants qui président à la fois aux cérémonies sociales et aux cérémonies religieuses. Premier Homme dans le mythe d'émergence, la figure emblématique de Femme qui Change, Coyote le tricheur divin, Ours aux yeux bleus sont autant de personnages dont l'expérience et les leçons, transmises de génération en génération, continuent de vivre dans le cœur de chaque Navajo. Ce sont également eux qui sont invoqués lors des rites de guérison par Celui qui contemple les étoiles, Femme aux mains tremblantes, ou Celui qui écoute. "Les mythes navajos sont parmi les plus poétiques du monde", écrit Richard Erdoes dans sa préface. Ils sont suivis ici d'explications sur les pratiques de la médecine, les rites, la vie sociale et familiale, l'histoire des origines, ou encore la recherche d'un équilibre dans ce monde.

De Gérald Hausman aux éditions Le Mail

Les premiers peuples des plaines

Les premiers peuples des plaines

Cet ouvrage offre une image contrastée, souvent inattendue, des Indiens d'Amérique du Nord qui, de 1300 à 1800, occupaient un vaste territoire incluant l'aire culturelle des Hautes Plaines, du Canada au nord du Mexique.
Résultat de longues recherches, l'évocation des cinq siècles de "cohabitation" inter-tribales ne manque pas de surprendre. On apprend ainsi comment les tribus de familles linguistiques différentes ou semblables s'affrontèrent ou s'allièrent au gré d'intérêts immédiats, commerciaux ou stratégiques. Qui sont les fameux Padoucas, Comanches ou Apaches ? Les Apaches faraones, penxayes, les Snakes et tant d'autres ? Pourquoi en fonction de leurs interlocuteurs ces nations recevaient des noms différents, pourquoi aujourd'hui pratiquement tous les livres d'histoire américains ou européens sont bâtis sur des erreurs d'appellation et d'interprétation . Faisant appel tant à la linguistique, l'archéologie, l'histoire et l'ethnologie, ce livre contribue largement à notre fonds de connaissance relatif aux premiers Indiens des Plaines tout en remettant sérieusement en cause nombre de données antérieures passant jusqu'alors pour irréprochables. Déjà au fait lors de sa publication en 1959 aux Etats-Unis, cet ouvrage revu, corrigé et augmenté par Daniel Dubois est aujourd'hui Le Livre au-dessus du lot.

GEORGE ERNEST HYDE. Editions du Rocher. Collection ''Nuage rouge''. 1998. 280 pages. 22x14. Broché. Traduit par Karin Bodson. Préface de Daniel Dubois. Avant-propos d'Olivier Delavault. Une carte des réserves en début de volume.

Les rites secrets des indiens Sioux

Les rites secrets des indiens Sioux

Elan Noir (Hehaka Sapa) étaint un chef religieux de la tribu des Sioux Oglala. Les deux écrits qu'il nous a laissés, ses mémoires parues sous le titre ELAN NOIR PARLE et LES RITES SECRETS DES INDIENS SIOUX, recueillis respectivement par John Neihardt et Joseph E. Brown, sont considérés comme les deux grands classiques sur la religion des Indiens des plaines et Furent à l'origine de tout le mouvement de renouveau et de réhabilitation en faveur des Indiens.

LES RITES SECRETS DES INDIENS SIOUX (The Sacred Pipe) contient l'essence de l'héritage et de la tradition que les Indiens, jusqu'à il y a peu, s'étaient gardés de divulguer : l'histoire de la Pipe Sacrée, les rites de purification, l'imploration d'une vision, la danse sacrée, les rites d'apparentage, le jeu de la balle. Ils estimaient que ces choses étaient trop sacrées pour être communiquées à n'importe qui. Mais aujourd'hui, à l'approche de la fin d'un cycle, ils ont décidé qu'il était permis et même souhaitable de les révéler au grand jour...

Lorsque Elan Noir reçut l'histoire de la Pipe Sacrée, le précédent "gardien du calumet" lui confia qu'elle devait être «transmise de génération en génération. Car tant qu'elle sera connue et que le Calumet sera en usage, notre peuple vivra; mais dès qu'elle sera oubliée, notre peuple n'aura plus de centre et périra.»

Chez Le Mail de Joseph E. Brown

Les Sioux Lakota

Les Sioux Lakota

Regroupant un ensemble de témoignages et de chants recueillis au cours des nombreuses années que l'auteur, le Père Paul Steinmetz, a passées parmi les Indiens Sioux Lakota, cet ouvrage se démarque de tout ce qui a été publié jusqu'à présent sur la spiritualité sioux. En effet, il ne cherche pas à expliquer de l'extérieur ni à décrire le déroulement des rites majeurs, mais au contraire se propose de traduire toute la richesse et l'émotion que ces rites inspirent, et par là la profondeur du lien si particulier qui unit les Indiens à la nature et au cosmos. Structurés par thèmes, ces témoignages s'imposent comme un complément aux ''Rites Secrets des Indiens Sioux.

PAUL STEINMETZ. Editions le Mail. Collection "Spiritualité des Indiens d'Amérique". 1992. 164 pages. 22x14. Broché. Avant-propos de Ake Hultkrantz. Remerciements. Préface de l'auteur. Introduction. Illustrations en noir et blanc de Martin Red Bear.

Mille ans de contes Indiens d'Amérique du nord

Mille ans de contes Indiens d'Amérique du nord

Dis, tu me racontes une histoire ?

Une histoire à raconter tous les soirs pendant des années, cela fait beaucoup d'histoires. Une histoire pour quand on est petit et une pour quand on est plus grand, une histoire à rire ou à pleurer, pour avoir peur ou être rassuré...
Cela fait beaucoup d'histoire différentes.

Dans Mille ans de contes Indiens d'Amérique du nord, il y a des histoires ou Dieux et génies se mêlent au destin des hommes. Elles nous parlent des origines de l'univers, de l'amour et de la mort, des rapports étroits qui se tressent entre les hommes et la nature. Les destinées se croisent, humains et animaux se métamorphosent, faisant naître des mythes qui nous raconte la vie.

Mille ans de contes Indiens d'Amérique du nord ce sont des histoires venues de la nuit des temps pour tous les enfants d'aujourd'hui.

Editions Milan

Mythes et contes des Apaches Chiricahuas

Mythes et contes des Apaches Chiricahuas

Enfin, « le Opler » dont déjà parlait Elliott Arnold dans ''La Flèche brisée en 1942 dans sa préface (édition américaine, reproduite dans les éditions françaises dès 1951). ''Nous avons affaire ici à une littérature vivante'' écrit Opler. Ses travaux sont, aujourd'hui encore sans égale sur la mythologie chiricahua. Ce recueil exhaustif des mythes résulte de recherches sur le terrain effectuée entre 1931 et 1935 - soit seulement dix-huit années après que les Chiricahuas ont pu retrouver leur terre natale. Ces récits issus de la tradition orales, vont de la destruction de la terre par les eaux aux descriptions des rites de puberté, aux récits des exploits des héros fondateurs comme Femme-Coquillage-Blanc, Tueur-d'Ennemis et Enfant-de-l'Eau. Si ces histoires se passent à une époque mythologique lointaine, elles ont pour toujours façonné les sociétés apaches. De Coyote, animal ambigu à la fois protecteur bienfaisant, mais capable aussi d'introduire la mort dans le monde, à savoir, ici, le monde chiricahua (mais ce monde étant dans leur mythologie l'univers total : qui est Coyote aujourd'hui, et comment ?, en Occident et hors aires culturelles amérindiennes, puisque Coyote est partout sur L'Ile de La Tortue (Amérique du Nord) aux Gan (Crown Dancers) Esprits de la Montagne, plus hautes entités spirituelles de l'héritage sacré des Apaches, un vrai livre sur la mythologie chiricahua.

MORRIS EDWARD OPLER. Editions du Rocher. Collection ''Nuage rouge''. 1998. 250 pages. 22x14. Broché. Traduit par Philippe Sabathé. Une carte des réserves indiennes en début de volume. Introduction à l'édition américaine par Scott Rushforth. Préface de l'

On en parle sur le forum
Mots amérindiens
Traduction panthere noir amérindien
Traduction en langue amérindienne
Expo la situation des amérindiens lyon janvier 2018
Prénoms Amérindiens
James robideau, mémoire du peuple amérindien des usa
Liste des tribus amérindienne
Pour les amérindiens, le droit de vote reste une bataille
Sauge amerindien
Vente aux enchères d'objets amérindiens
Tissage amérindien
Artisanat amérindien
Information erronée ou manquante sur la page tribus amérindiennes
L'homme de kennewick est un amérindien
Redskins les amerindiens gagnent une premiere bataille
Film the activist la cause amérindienne revisitée et ravivée
Un musée allemand refuse de restituer des scalps amérindiens
Klee benally, un amérindien contre le capitalisme
Photos amérindiens
Thanksgiving et lever de soleil amérindien à alcatraz
Voir tous les messages - Accéder au forum Usa