×
Adblock détecté 😭

Depuis plus de 17 ans, Arizona Dream est un site totalement indépendant. L'ensemble des contenus est accessible gratuitement!

La publicité permet à Arizona Dream de payer les frais inhérents au site.

🙏 Si vous aimez nos guides et nos articles, vous pouvez nous soutenir en désactivant votre bloqueur de pub ou en nous mettant en liste blanche ! Merci 👍 !

Guide de voyage Ouest américain > Divers Usa > Publier votre récit voyage > Récit de voyage Usa : Tour du texas

Récit de voyage Usa : Tour du texas

Survol du Grand Canyon en hélicoptère
Date du voyage : 02-10-2020 au 12-10-2020
Nombre de jour : 11
Nombre de personne : 4
Kilomètres parcourus : 4500
Budget : 2032 €
Véhicule : Voiture
Hébergement : Hôtel
Roadbook : Voir
Récit de voyage Usa : Tour du texas

Introduction

Vincent & Marie-Laure : la quarantaine
Coralie : 5 ans & Tristan : 9 ans
Nous habitons à Houston et, suite à l'annulation de nos derniers projets de voyage en raison de la pandémie, nous avons décidé de voyager en partant de chez nous, avec notre voiture, pendant les vacances de la Toussaint.
Nous avons opté pour l'hôtel qui nous permet de voyager plus léger et plus rapidement. Ce qui sera préférable au vu des kilomètres à parcourir en voiture avec des enfants.
À quatre il nous suffit en outre de réserver une seule chambre ; cela fait donc un voyage économique (pas de vol, ni de location de voiture). Pour compenser, nous prévoyons de manger régulièrement au restaurant, à la fois pour notre plaisir, et aussi pour aider cette filière professionnelle fortement impactée. La météo annonce 11 jours sans aucun nuage, nous opterons donc pour les restaurant qui offriront un repas en extérieur. Il vaut mieux avoir un peu chaud qu'attraper le coronavirus.

Les JRP : Junior Ranger Program. Ce sont des cahiers d'activités pour les enfants. Ils sont gratuits, chaque National Park a le sien et beaucoup de State Parks ont le leur (certains State Parks partagent le même cahier d'activité). Une fois que les enfants ont complété les activités requises correspondant à leur âge, il faut retourner voir un ranger (au Visitor Center par exemple). À ce moment les enfants prêtent serment de protéger la nature et de continuer à découvrir et faire connaître les parcs nationaux. Et ils reçoivent un badge (parfois un écusson en tissu, à coudre). Les livrets sont scientifiquement solides et pédagogiquement bien conçus. Le genre d'outils dont rêve tout professeur de SVT. Et les enfants sont immensément fiers de leur collection de badge. Sans compter tout ce qu'ils apprennent en faisant les activités : Tristan est devenu incollable sur les différentes variétés de cactus du désert de Chihuahua.

La Covid-19 (au moment de notre voyage) :
- Les State Parks sont tous à fréquentation limitée. Il faut donc réserver à l'avance les Day Pass sur les sites gouvernementaux dédiés. C'est particulièrement nécessaire les week-ends : nous avons vu de multiples visiteurs être refoulés. Par contre, en réservant deux semaines à l'avance nous n'avons eu aucun souci. Mais nous n'y avons pas campé, dans ce cas il faudrait s'y prendre plus longtemps à l'avance.
- Les National Parks n'ont pas de Day Pass à réserver. Certains secteurs/boutiques/visitor center sont fermés ou organisés en extérieur. La fréquentation est limitée, mais sans réservation, pour la visite de la grotte de Carlsbad Caverns : selon le principe du "premier arrivé, premier servi". Nous avons donc choisi un hôtel à proximité (Carlsbad Caverns Inn) pour ne pas avoir à se lever à l'aube.

Jour 1 Départ

Coralie a eu un coup de chaleur à l'école la veille et, du coup, nous la gardons au chaud à la maison. Pas l'idéal pour préparer les valises.
Cela prend donc un peu plus de temps que prévu, heureusement Marie-Laure ne travaille pas l'après-midi.
On récupère Tristan à l'école et à 16h30 nous sommes en route.

Finalement le motel a des lits bien plus confortables qu'escompté. Une adresse à retenir.

Jour 2 Arrivée sur Big Bend Ranch State Park

Nous sommes partis plus tôt que prévu ce matin là. Nous prenons donc le repas de midi au delà de Fort Stockton. La vue des montagnes nous réjouit, cela nous manquait. Premières photos. Puis passage à l'hôtel qui accepte le check-in en avance. Pas de frigo, pas de bouilloire et une alerte pour éviter de consommer l'eau du coin publiée dans le restaurant à 100 m de l'hôtel. Alerte datant de 5 jours. Par précaution nous utiliserons donc l'eau que nous avons stockée dans notre jerrican dans le motel précédent. Et nous acheterons des sacs de glaçons au general store.

Nous passons prendre les JRP au Visitor Center, puis faisons la scenic drive de Big Bend Ranch State Park (magnifique). Nous y aprecevons un coyote qui fuit à notre approche. Et nous voilà partis pour une courte randonnée à Closed Canyon. C'est un slot canyon (canyon étroit) très ludique et bien ombragé.

closed-canyon

Jour 3 Big Bend National Park

Le Big Bend National Park se divise en trois secteurs. En raison de la covid, le secteur Est est majoritairement fermé (Rio Grande Village). Nous nous consacrons donc aux deux autres secteurs. Après un passage au Visitor Center de Panther Junction pour récupérer les JRP, nous nous rendons dans le secteur central de Chisos Basin.

Notre première randonnée est le trail Lost Mine. C'est un sentier montagneux qui s'élève peu à peu. J'avais prévu de parcourir au moins le premier mile pour jouir de la vue en blacon, mais devant l'enthousiasme de tous, nous avons fait l'intégralité de la balade. Chapeau les enfants !

lost-mine

Après une pause roborative, durant laquelle Tristan et moi avons vu un ours noir traverser les barraquements, nous enchaînons par une mini randonnée dans le même secteur : Window View. La vue est magnifique. À ne pas manquer.

Changement de secteur ensuite, en route pour la Ross Maxwell Scenic Drive où nous errons de point de vue en point de vue, nous ébaubissant à chaque fois.

ross-maxwell

Parvenus à l'extrémité de cette route, nous nous lançons dans une courte randonnée : Santa Elena Canyon. Cette randonnée traverse un bras de rivière qui est parfois à sec, mais... pas cette fois. Nous avons eu de l'eau jusqu'à mi-cuisse. Mi-cuisse pour moi, qui suis le plus grand. Traversée en culotte ou bermuda mouillé pour les autres. De l'autre côté, le sentier s'élève abruptement, puis redescend peu à peu sur le Rio Grande. De là, Tristan et moi parvenons à traverser à gué et nous voilà au Mexique ! L'autre rive est cependant très inhospitalière avec ses 600 mètres de falaises à pic.

santa-elena-canyon


Sur le chemin du retour, nous ne résistons pas à une dernière randonnée : Lower Burro Mesa Pour-off. C'est un court sentier qui donne sur une cascade. La balade est jolie, courte, mais la cascade était à sec.

Et le soir, après toutes ces émotions, les enfants ont droit à leur premier badge : celui de Big bend National Park.

 

 

 

Jour 4 De Big Bend Ranch State Park à Monahans Sandhills State Park

La transition prévue pour Monahans Sandhills State Park étant courte, nous prenons notre temps : d'abord le petit labyrinthe de l'hôtel, puis nous repassons à Big Bend Ranch State Park pour valider les JRP et récupérer les badges pour les enfants. Finalement, nous poussons même le vice jusqu'à faire une partie du chemin des contrebandiers, West Contrabendo.

west-contrabendo

En fin d'après-midi, nous arrivons sur Monahans. Nous faisons un tour au State Park pour récupérer les JRP et faire nos premiers pas sur les dunes. C'est un paysage très surprenant et très ludique. Un must avec des enfants. Notez également qu'on peut y louer des luges pour glisser sur les dunes.

monahans-sandhills

Repos ensuite bien mérité.

 

Jour 5 De Monahans Sandhills State Park à Carlsbad Caverns National Park

Comme nous avons jusqu'à midi pour faire le check-out et une route assez courte, nous décidons de repasser à Monahans Sandhills State Park. Les enfants y rendent leur JRP et nous jouons à nouveau dans les dunes sous le soleil matinal. C'est bien plus agréable que la veille : le sable garde encore sa fraîcheur nocturne,  alors qu'il s'avérait brûlant par endroits hier. Après avoir enchaîné roulades, glissades et château de sable, nous prenons une bonne douche à l'hôtel, rendons les clefs, mangeons et en route !

monahans-lendemain

Une fois le trajet vers Whites City fini, et après un passage à l'hôtel pour poser les valises, nous passons à Carlsbad Caverns pour récupérer les JRP et savoir à quelle heure venir faire la queue le lendemain pour être sûr d'avoir des places pour la grotte. Nous nous lançons alors dans une petite randonnée. En feuilletant rapidement ces JRP nous découvrons qu'il y a un petit sentier de randonnée qui part de l'extrémité Est du parking Est du Visitor Center : le Chihuahuan Desert Nature Trail. Étonnamment, il n'est pas indiqué sur la carte fournie au Visitor Center, et il n'est que vaguement mentionné sur le dépliant des trails. Alors qu'il est de toute beauté et accessible aux fauteuils roulants. En plus, il est indiqué comme partant du Visitor Center, ce qui était vrai... avant la pandémie, car maintenant cette entrée est fermée. C'est une boucle d'un kilomètre environ et de toute beauté. À l'issue de cette boucle, certaines entrées ont été fermées car nous approchons de l'heure de la fermeture, mais les Rangers nous attendent gentiment pour nous permettre de rentrer. Tristan en profite pour les interviewer et compléter son JRP. On note également qu'une variante partant du milieu de cette boucle permet de redescendre jusqu'à Whites City en empruntant la Old Guano Road. Ce sera pour une autre fois.

Note importante : ce parc est situé au Nouveau Mexique ; il n'est donc pas dans le même fuseau horaire que le reste de notre boucle texane. C'est une bonne surprise, car les restaurants et boutiques ferment assez tôt (19h), soit 20h à l'heure texane, ce qui nous a donné un peu de marge.

 

Jour 6 Carlsbad Caverns National Park et Guadalupe National Park

 

En route pour la grotte ! Nous nous sommes bien couverts en prévision du froid et de l'humidité. C'est une des plus grandes grottes au monde : les premières salles sont immenses et on descend de plus en plus profondément sans en voir le bout. Après plus d'une heure et demie de lente descente où nous prenons plein de photos, car nous savons que beaucoup seront moches (il nous faudrait un bien meilleur appareil photo pour ces conditions de lumière et d'humidité), nous arrivons à proximité des ascenseurs. Coralie préférerait rentrer directement (elle a un peu faim), mais nous insistons pour faire au moins une partie du tour de la Big Room. Et heureusement ! C'est la partie la plus spectaculaire ! Les concrétions calcaires qui peuplent cette partie lui donnent une allure tout à fait féérique. Le temps s'arrête. Coralie est heureuse et nous passons bien plus de temps que prévu dans cette partie. Ensuite, il faura faire la queue assez longue aux ascenseurs pour remonter (c'est obligatoire). Et nous mangerons au chaud en surface.

Bon à savoir : il est interdit de manger ou de boire autre chose que de l'eau dans les cavernes. Sauf à proximité des ascenseurs (Rest area). Je conseille donc d'arriver tôt à Carlsbad Caverns pour faire partie des premiers lots de visiteurs et pouvoir remonter manger au soleil, sans avoir à se presser, ni avoir un coup de fringale.

carlsbad-caverns-entree

Nous décidons ensuite de poursuivre en voiture jusqu'à Guadalupe National Park pour y récupérer les JRP et y faire une petite balade. Notre choix se porte sur la visite de Frijole Ranch et la randonnée qui passe par les deux sources : Manzanita Spring et Smith Spring. C'est un peu rocailleux, mais magnifique, comme toujours.

Note importante : Guadalupe Mountains National Park, bien que situé au Texas, est sur le fuseau horaire "Mountain Time". Il est donc à la même heure que le Nouveau Mexique et que Carlsbad Caverns National Park. Ils sont tous deux situés dans le même massif et c'est beaucoup plus pratique ainsi.

Jour 7 Guadalupe Mountains National Park

Au Guadalupe Mountains National Park, après avoir hésité entre le McKittrick Canyon et le Devil's hall, tous les deux censément magnifiques en ce début d'automne, nous avons opté pour le McKittrick Canyon. Il a l'avantage de pouvoir être plus facilement adaptable à notre état de forme, semble a priori moins rocailleux, et permet de découvrir de nombreux sites sur le parcours.

Nous effectuons la première partie d'un bon pas, avec de nombreuses traversées de rivière, majoritairement à sec. La géologie ayant changé après des inondations, une partie de la rivière est devenue souterraine. Ce canyon est une véritable oasis, on y croise des espèces d'arbres très surprenantes pour le coin comme ces érables, ces "Juniper à la peau d'alligator", ces arbres qui semblent partiellement brûlés et recouverts d'une nouvelle écorce blanche qui les entoure comme un parasite...

Nous abandonnons Coralie et Marie-Laure à la cabine de Pratt. Avec Tristan, nous poursuivons d'un pas rapide jusqu'à la Grotto et la cabine des chasseurs. Au retour, nous les rattraperons.

Jour 8 Arrivée à Palo Duro State Park

Ce matin, nous essayons de partir rapidement, car nous avons un peu plus de 5 heures de route.

Après un voyage sans histoire (dans 150 miles, tournez à droite...) et un paysage plutôt terne (le bassin permien n'est pas des plus inoubliables sauf à être amoureux des éoliennes et pompes à tête de cheval), nous posons enfin nos valises à l'hôtel et partons pour le Palo Duro State Park.

Nous commençons par le classique "Visitor Center et récupération des JRP". Ensuite, nous faisons une petite partie de la route panoramique et le Pioneer Nature Trail. Nous ne tardons pas trop, car nous voulons manger au Big Texan Steak Ranch.

pioneer-nature-trail

 

Et c'est vrai que le Big Texan Steak Ranch d'Amarillo est incontournable, tant par la déco, que l'ambiance et la nourriture. La viande est vraiment excellente, et la cuisson parfaitement maîtrisée selon vos goûts (5 niveaux de cuisson disponibles). Les plats des menus enfants sont apportés dans des chapeaux texans, que les enfants peuvent conserver. Point négatif, il n'y a pas de terrasse disponible : on doit manger à l'intérieur. Nous nous sommes installés près d'une entrée pour bénéficier du renouvellement d'air à chaque fois qu'un client entre ou sort.

 

Jour 9 Visite de Palo Duro State Park

Au programme d'aujourd'hui, une grande randonnée dans Palo Duro State Park. Première partie : Rojo Grande. Un joli sentier rouge qui serpente dans le canyon, avec de petites montées et descentes. Deuxième partie : Sunflower. Ce sentier un peu plus facile serpente au fond du canyon dans des endroits ombragés. C'est tout aussi magnifique. Cela plaît tellement que tout le monde décide de partir sur la grande boucle en poursuivant sur le Juniper/Riverside. Nous rentrons ensuite par le Juniper/Cliffside. Cette partie est moins ombragée, un peu plus rocailleuse, et surtout plus chaude. Nous faisons une halte bien méritée au lieu-dit The Big Cave. Tristan et moi y grimpons puis nous rejoignons Marie-Laure et Coralie qui ont entrepris le chemin du retour. La balade est magnifique, mais un peu éprouvante aussi. Nous retrouvons avec une grande joie nos pénates pour des ablutions amplement méritées.

 

Enfin, Tristan et moi, n'avons pas pu résister à une traversée en tyrolienne au dessus du canyon. C'est un peu cher et un peu court, mais spectaculaire.

Jour 10 Fort Worth via Caprock Canyons State Park

Nous quittons Amarillo pour nous rendre à Fort Worth, étape sur notre route du retour.

Au programme, nous avons prévu une halte d'une à deux heures, selon notre rapidité à nous mettre en route le matin, pour visiter Caprock Canyons et espérer voir des bisons en liberté. Caprock Canyons ressemble un peu à Palo Duro : même rochers rouges. Par contre ce parc est plus frais et plus humide. La végétation y est également très différente. Nous avons également traversé des nappes de brouillard matinales sur la route et nous comprenons mieux comment les bisons supportent le climat local. L'hiver doit y être assez rude. Nous espérions voir au moins un bison, et peut-être jusqu'à cinq, mais nous avons été vraiment gâtés. Après avoir vu notre premier bison dès l'entrée du parc, nous sommes tombés sur une horde d'une trentaine d'individus le long de la route. Instant exceptionnel. Nous sommes allés tout au fond du parc, au gré des haltes et des points de vue. Nous avons fait deux petites randonnées : la première à South Prong pour admirer le panorama, et la seconde à Eagle Point pour voir le Natural Bridge. Et au retour, nous sommes tombés sur une nouvelle horde de bisons. Quelle chance !

caprock-canyons
 

Ensuite, Marie-Laure et Tristan sont partis pour une petite randonnée à la rencontre des chiens de prairie. Il sont assez faciles à observer : ils ressemblent à des marmottes avec une petite queue frétillante, comme des chiots. Ils sont aussi très vifs et très sauvages, impossible de les approcher ou de prendre une photo correcte. À noter que les trails que Caprock Canyons sont assez difficles à suivre du fait des nombreux passages d'animaux qui multiplient les sentes. Il vaut mieux être vigilant et expérimenté, ou rester sur les pistes plus larges pour lesquelles le risque de confusion n'existe pas.

Au final, nous avons passé beaucoup plus de temps que prévu dans ce parc, mais sans aucun regret. D'autant plus que le quartier historique Stockyards de Fort Worth où nous allons dormir a de nombreuses attractions fermées en raison de la pandémie.

Ce soir, après avoir piqué une tête à la piscine, nous nous offrons un dernier plaisir en mangeant sur la terrasse au sommet de l'hôtel. C'est luxueux et raffiné (donc cher et chiche) mais très bon. Et la vue est superbe.

Jour 11 Stockyards et retour à Houston

Nous prévoyons de partir en début d'après-midi après le Cattle, profitant du fait que notre check-out n'est qu'à midi. Même avec de nombreuses attractions fermées (pandémie et travaux), la visite du quartier vaut le détour. Nous assistons donc à l'une des bi-quotidiennes traversées des vaches dans le quartier, puis nous rendons dans un steak house pour un dernier repas américain traditionnel. Et c'est le grand retour : demain l'école (et le travail) reprennent.

 
Au revoir !
 

 

Ecrit par : Hazur
Survol du Grand Canyon en hélicoptère